In­toxi­quez-vous

CIGARETTES AF­TER SEX, PAR CIGARETTES AF­TER SEX (PAR­TI­SAN RE­CORDS/PIAS)

L'Obs - - CRITIQUES - G. L.

Le ta­bac est une sa­lo­pe­rie, d’ac­cord. Mais après l’amour, que faire d’autre ? La Loi Evin n’ayant rien pré­vu sur ce grave su­jet, il reste pos­sible d’écou­ter Cigarettes Af­ter Sex, qui a car­ton­né sur YouTube en 2015 avec un single au­to­pro­duit (« No­thing’s Gon­na Hurt You Ba­by »). Pré­cé­dé par une ru­meur plus que flat­teuse, son pre­mier al­bum confirme qu’avec un nom pa­reil, ce jeune groupe de Brook­lyn, fon­dé par un cer­tain Greg Gon­za­lez, ne pou­vait pas faire autre chose qu’une pop alan­guie, lan­ci­nante et ca­pi­teuse, un peu ma­nié­rée et un peu triste. On trouve dix cigarettes dans son pa­quet. Il faut les lais­ser se consu­mer len­te­ment dans la pé­nombre. L’une ré­ca­pi­tule toutes les étapes d’une love sto­ry dans « K. », l’autre trace des vo­lutes rê­veuses sur « Each Time You Fall in Love », une troi­sième lit sur des lèvres une pro­messe de fin du monde dans « Apo­ca­lypse ». Et tout ce­la en in­vo­quant des in­fluences comme Maz­zy Star et le Leo­nard Co­hen de « Chel­sea Hotel #2 ». C’est dire si c’est guille­ret, mais fran­che­ment, il y a pire comme ré­fé­rences.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.