Lot­fi Si­di­ra­hal

Cet ar­chi­tecte et de­si­gner fran­co-ma­ro­cain, fon­da­teur de l’agence Ate­lier Pod, vient de re­ce­voir le prix in­ter­na­tio­nal d’ar­chi­tec­ture Ver­sailles, os­car des plus beaux hô­tels, pour l’Anan­ta­ra Al Ja­bal Al Akh­dar, dans le sul­ta­nat d’Oman

L'Obs - - TENDANCES - Par DORANE VIGNANDO

QUI EST-IL ?

Qui a la chance de dé­cou­vrir le nou­vel Anan­ta­ra Al Ja­bal Al Akh­dar re­con­naît vo­lon­tiers la prouesse tech­nique et ar­chi­tec­tu­rale de cet hô­tel in­croyable, po­sé au bord d’une fa­laise du pla­teau de Saiq, au coeur des mon­tagnes Al Ha­jar, la gran­diose épine dor­sale de la pé­nin­sule Ara­bique, à Oman. C’est ici, à plus de 2 000 mètres d’al­ti­tude, que Lot­fi Si­di­ra­hal a conçu « l’hô­tel de luxe le plus haut du Moyen-Orient », qui dans ce pa­no­ra­ma minéral a tout d’un mi­rage des cimes. Le bâ­ti­ment prin­ci­pal est ins­pi­ré des forts por­tu­gais du xvie siècle, tan­dis que les chambres et autres vil­las pri­va­tives ont été dé­co­rées avec tout le raf­fi­ne­ment ins­pi­ré de la cul­ture oma­naise. Sans ou­blier cette in­croyable ter­rasse, comme flot­tant en ape­san­teur au-des­sus du vide (point de vue de­ve­nu culte sur Ins­ta­gram en moins de six mois), où les le­vers et cou­chers de so­leil mettent KO. Pour cet hô­tel hors norme à plus de 65 mil­lions de dol­lars, l’ar­chi­tecte vient de rem­por­ter le prix Ver­sailles au titre du « meilleur hô­tel en Afrique et Asie de l’Ouest ».

D’OÙ VIENT-IL ?

Si l’homme de 38 ans est plu­tôt dis­cret, sa car­rière a dé­col­lé de ma­nière ful­gu­rante. Né à Ca­sa­blan­ca, il monte à Pa­ris à 18 ans, fait ses études à l’Ecole spé­ciale d’Ar­chi­tec­ture de Pa­ris, aux cô­tés d’Odile Decq, son « men­tor », avant de fon­der en 1999 avec quatre co­pains d’école Ate­lier Pod, un la­bo d’ex­pé­ri­men­ta­tions ar­chi­tec­tu­rales. Nour­ri par les grands ar­chi-uto­pistes des an­nées 1960, il planche sur l’idée du no­ma­disme et crée le No­mam­bule, « une bulle gon­flable, trans­por­table dans son sac à dos et que l’on dé­ployait dans l’es­pace tel un plug-in, pour lire, dormir, tra­vailler… ». Le pro­jet est re­mar­qué par le pres­ti­gieux Vi­tra De­si­gn Mu­seum qui l’ex­pose à Ber­lin, sui­vi par la Fun­da­ción Ca­nal à Ma­drid, le Han­ga­ram De­si­gn Mu­seum à Séoul, l’Ins­ti­tut d’Art contem­po­rain à Bos­ton… En 2002, le voi­là dé­jà no­mi­né aux Pre­mio Bor­ro­mi­ni Awards, les Os­cars de l’ar­chi­tec­ture à Rome, par­mi les « 40 meilleurs ar­chi­tectes de moins de 40 ans ».

QUE FAIT-IL ?

De Pa­ris à Du­baï, en pas­sant par Ca­sa­blan­ca, Lot­fi Si­di­ra­hal conçoit au­jourd’hui sur­tout des hô­tels. Sa com­pré­hen­sion des en­jeux iden­ti­taires et des at­tentes des marques de luxe lui per­met de faire par­tie de la short list des ar­chi­tectes et ar­chi­tectes d’in­té­rieur tra­vaillant pour de grands groupes in­ter­na­tio­naux: Carre Eden by Ra­dis­son (pour le compte de Xa­vier Guer­rand Her­mès à Mar­ra­kech), Four Sea­sons, Ac­cor, Anan­ta­ra ou Pa­ra­mount Ho­tels, une toute nou­velle chaîne des stu­dios hollywoodiens (le pre­mier éta­blis­se­ment ou­vri­ra à Du­baï en 2018) pour la­quelle son agence a ima­gi­né tout le scé­na­rio ar­chi­tec­tu­ral. Les gros contrats s’en­chaînent, les ré­com­penses aus­si. Il vient ain­si de rem­por­ter à l’Unes­co le prix spé­cial du meilleur res­tau­rant en Afrique pour Villa Ga­pi à Ca­sa­blan­ca. Un bâ­ti­ment blanc ultra-contem­po­rain ins­pi­ré des ru­bans d’em­bal­lage, à base de Krion, du marbre de synthèse ther­mo­for­mable. As­sez spec­ta­cu­laire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.