POST-SCRIPTUM

L'Obs - - L’ÉDITO -

Il faut tout de même que les choses soient nettes une fois pour toutes con­cer­nant nos sen­ti­ments en­vers Is­raël et la ligne de notre jour­nal. Se­lon cer­tains mi­lieux, nous se­rions en ef­fet plus ou moins « an­ti-Is­raé­liens ». An­ti-Is­raé­liens, en­core que pour cer­tains, cri­ti­quer Is­raël, c’est faire preuve d’an­ti­sé­mi­tisme. Et c’est grave. Alors une fois pour toutes, je dis : ma concep­tion du ju­daïsme a sans doute été fa­çon­née par un an­ti­co­lo­nia­lisme vis­cé­ral et constant, mais ce­lui-ci ne m’a ja­mais conduit à igno­rer l’an­ti­sé­mi­tisme où qu’il se cache. Ce double com­bat est dans la tra­di­tion de notre jour­nal, dont l’un des maîtres en ce do­maine a été Pierre Vi­dal-Na­quet qui nous a ac­com­pa­gnés dans notre com­bat sur deux fronts « et en même temps », comme di­rait Em­ma­nuel Ma­cron. En tout cas, tout ce qui peut re­le­ver du pro­cès d’in­ten­tion met­tant en cause soit les par­ti­sans d’Is­raël soit ceux de la Pa­les­tine est le fait d’ir­res­pon­sables ou de pro­vo­ca­teurs. De quoi s’agit-il en l’oc­cur­rence ? Sous l’im­pul­sion du Conseil re­pré­sen­ta­tif des Ins­ti­tu­tions juives de France (Crif ), on soup­çonne la po­lice mais aus­si la presse d’avoir né­gli­gé la di­men­sion an­ti­sé­mite dans la mort de Sa­rah Ha­li­mi le 3 avril der­nier. La dé­fe­nes­tra­tion, l’as­sas­si­nat de cette femme âgée, so­li­taire, pieuse et si­len­cieuse par un fa­na­tique vo­ci­fé­rant « Al­la­hou ak­bar » re­lèvent évi­dem­ment d’un an­ti­sé­mi­tisme con­si­dé­ré comme tel et mé­ri­taient une en­quête plus at­ten­tive. Je suis à 100% d’ac­cord avec le texte des dix-sept in­tel­lec­tuels par­mi les­quels nous comp­tons plu­sieurs amis qui ré­clament que la vé­ri­té soit dite sur ce meurtre. Pour­quoi leur texte ne nous a-t-il pas été sou­mis ? J’y au­rais bien vu ma si­gna­ture. En tout cas, je plaide cou­pable et en­gage mes amis à re­dou­bler de vi­gi­lance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.