L’hu­meur

de Jé­rôme Gar­cin

L'Obs - - SOMMAIRE - J. G. Par JÉ­RÔME GAR­CIN

Rien que pour voir des che­vaux in si­tu et ob­te­nir un vi­sa, Jean-Louis Gou­raud se­rait prêt à pac­ti­ser avec Ba­char al-As­sad, Omar el-Bé­chir ou Paul Ka­ga­mé. C’est dire jus­qu’où le mènent son ir­ré­pres­sible pas­sion (à la­quelle il a consa­cré, comme au­teur et édi­teur, un nombre in­cal­cu­lable de livres) et son be­soin en­cy­clo­pé­dique de connaître, sous toutes les la­ti­tudes, les in­nom­brables races d’équi­dés. Il se flatte ain­si d’avoir, par le pas­sé, vi­si­té les ha­ras al­ba­nais du temps ora­geux d’En­ver Hod­ja, as­sis­té avec Mouam­mar Kadha­fi, qu’il lui ar­ri­vait de « conseiller », à un concours de sauts d’obs­tacles à Tri­po­li, et fran­chi, en selle, le ri­deau de fer afin de trot­ter en­le­vé en Union so­vié­tique. On voit par là que Gou­raud n’est guère à che­val sur les prin­cipes, dès lors qu’il peut ca­res­ser un chan­frein exo­tique, flat­ter une croupe in­édite ou étu­dier un crot­tin sin­gu­lier. A ce­lui qui, pour as­sou­vir son hip­po­ma­nie, a par­cou­ru, de­puis qua­rante ans, l’Afrique et la Chine, la Mon­go­lie et le Wyo­ming, le Ka­za­khs­tan et le Turk­mé­nis­tan, l’Inde et le Magh­reb – au­tant de tri­bu­la­tions réunies dans une vo­lu­mi­neuse « Pe­tite Géo­gra­phie amou­reuse du che­val » (Be­lin, 23 eu­ros) –, il res­tait une dic­ta­ture à for­cer : la Co­rée du Nord du lea­der su­prême Kim Jong-un. Tel le che­val de Troie, Gou­raud y est par­ve­nu. Pen­dant deux se­maines, en oc­tobre der­nier, il a été au­to­ri­sé à vi­si­ter cette en­clave com­mu­niste fer­mée au monde et à l’en­ten­de­ment, que di­rige, d’une main de Bio­man, un gros bé­bé co­lé­rique. Eh bien, le croi­rez-vous, son sé­jour fut très agréable. Il a trou­vé la na­ture ma­gni­fique, luxu­riante, d’une « sai­sis­sante gran­deur ». Il a ap­pré­cié des villes sans em­bou­teillages et sans pu­bli­ci­tés. A Pyon­gyang, il a été sé­duit par un Aqua­bou­le­vard, un zoo, un aqua­rium géant et, on y vient, un centre équestre très propre, peu­plé d’une cen­taine de che­vaux russes et al­le­mands. (Le co­réen existe, c’est for­cé­ment un che­val de tra­vail, ro­buste et en­du­rant.) Pour fi­nir de convaincre les Oc­ci­den­taux que la Co­rée du Nord est une na­tion ca­va­lière, Gou­raud pu­blie, à la fin de son livre, un texte de son « pré­sident éter­nel », Kim Il-sung (mort en 1994), à la gloire de son cou­ra­geux che­val blanc, cré­di­té même par lui d’une « va­leur mo­rale ». Si l’on n’est pas cer­tain de par­ta­ger les ana­lyses géo­po­li­tiques de Gou­raud, hus­sard de 74 ans, on ap­pré­cie son en­fan­tine obs­ti­na­tion à croire aux ver­tus pa­ci­fiques, ré­con­ci­lia­trices et uni­ver­selles du che­val. Si ça ne te­nait qu’à lui, l’ani­mal en­tre­rait à l’ONU.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.