Port­fo­lio

La Chine s’est lan­cée dans une po­li­tique d’ur­ba­ni­sa­tion ti­ta­nesque du grand Ouest. Un gâ­chis en­vi­ron­ne­men­tal et éco­no­mique…

L'Obs - - Portfolio - Par UR­SU­LA GAU­THIER Pho­to­gra­phies par JU­LIEN CHATELIN

Après avoir ra­di­ca­le­ment re­ma­nié – et bien sou­vent dé­fi­gu­ré – ses grandes mé­tro­poles des ré­gions cô­tières, la Chine veut main­te­nant re­mo­de­ler les ré­gions arides et en­cla­vées de son grand Ouest. L’ins­tru­ment de cette po­li­tique : une ur­ba­ni­sa­tion aux pro­por­tions ti­ta­nesques, vi­sant à faire sur­gir des ci­tés scin­tillantes de verre et d’acier – « un mé­lange de Las Ve­gas et de Ve­nise », pro­clament les pan­neaux pu­bli­ci­taires –, là où de maigres vil­lages vi­vo­taient sur une terre pauvre man­gée par le dé­sert.

Le ré­sul­tat est stu­pé­fiant : à Lanz­hou, ca­pi­tale de la pro­vince ex­cen­trée du Gan­su, des ba­taillons de pel­le­teuses arasent des cen­taines de col­lines de loess pour com­bler les ra­vins et créer les es­paces plats qui pour­ront ac­cueillir des villes nou­velles sillon­nées d’au­to­routes. Le même par­ti pris de gi­gan­tisme s’a rme dans tout cet Ouest que le ré­gime veut dé­ve­lop­per à tout prix. L’ob­jec­tif est double : d’une part, trans­for­mer la masse des pay­sans fru­gaux en ci­ta­dins consom­ma­teurs ca­pables de re­lan­cer la crois­sance d’une éco­no­mie en­cal­mi­née; et d’autre part, noyer ce Far West aux eth­nies mê­lées dans un mo­dèle unique de dé­ve­lop­pe­ment « à la chi­noise », c’est-à-dire dé­ci­dé d’en haut, exé­cu­té sans consul­ta­tion, et vi­sant, avant tout, à conso­li­der la main­mise du pou­voir.

Des ONG en­vi­ron­ne­men­tales s’alarment du sac­cage des maigres res­sources na­tu­relles. Quel se­ra l’im­pact de ces tra­vaux pha­rao­niques sur un en­vi­ron­ne­ment dé­jà ter­ri­ble­ment dé­gra­dé – nappes phréa­tiques épui­sées, nuage per­ma­nent de pol­lu­tion, terres conta­mi­nées par des pro­duits toxiques… ? Sans comp­ter une lo­gique éco­no­mique dé­fi­ciente : l’en­semble des villes nou­velles créées par cette fré­né­sie construc­trice pour­raient, se­lon un think tank gou­ver­ne­men­tal, lo­ger… 3,4 mil­liards d’ha­bi­tants – soit plus du double de la po­pu­la­tion to­tale de la Chine. Un énorme gâ­chis en­vi­ron­ne­men­tal et éco­no­mique, et un ar­chi­pel de villes fan­tômes en pers­pec­tive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.