LA BOUR­GOGNE SU­PER­STAR

L'Obs - - Vins D'ete - A. G.

Ce mois de juin 2017 ac­cueille en salles une fic­tion fran­çaise ma­jeure pour le vi­gnoble fran­çais et les oe­no­philes. La sé­cu­laire Bour­gogne est en haut de l’af­fiche de « Ce qui nous lie », de Cé­dric Kla­pisch. Le réa­li­sa­teur éclaire le meilleur pro­fil des vignes des Côtes de Nuits et de Beaune au rythme des sai­sons. Des accélérations prin­ta­nières aux lan­gueurs au­tom­nales, les cycles de la plante marquent le rythme d’une oeuvre sur le temps et les liens fa­mi­liaux. Les bou­teilles de pi­not noir et char­don­nay ne sont pas ici des « pro­duits de pla­ce­ment », comme sou­vent. Les meur­sault et autres vol­nay en­ri­chissent la no­blesse des se­conds rôles. Ceux qui donnent de la pro­fon­deur aux oeuvres pé­rennes. Aux ac­teurs en chair et en os de trou­ver leur place entre le vé­gé­tal et des bou­teilles qui ne sont pas moins riches d’hu­ma­ni­té sous l’oeil de Kla­pisch, sur­tout quand elles sont vides. Aux spec­ta­teurs de jouer les chaî­nons et de par­ti­ci­per à la joie de vivre, de sur­vivre, qui se dé­gage de ce pays bour­gui­gnon qui a de bonnes rai­sons d’être fier, comme dit la chan­son. « Ce qui nous lie », de Cé­dric Kla­pisch, en salles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.