Le Ja­po­nais de Pi­galle

SATO SAN, LE MAÎTRE DES CORSETS, PAR RO­LAND BRIVAL, MER­CURE DE FRANCE, 262 P., 20 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - CLAIRE JULLIARD

Dans son pré­cé­dent ou­vrage, Ro­land Brival fai­sait re­vivre le poète guya­nais Léon-Gon­tran Da­mas, l’un des pères de la né­gri­tude. Son nou­veau ré­cit nous im­merge dans un tout autre uni­vers. Il s’agit pour­tant en­core du por­trait d’un « tis­seur de rêves ». Ce­lui-là semble in­car­ner le Ja­pon mil­lé­naire. Le nar­ra­teur le ren­contre dans les an­nées 1980 au coeur de Pi­galle, où l’énig­ma­tique Sato tient une bou­tique de corsets. Fas­ci­né par le vieil homme, l’au­teur n’ima­gine pas tou­te­fois, lorsque ce­lui-ci l’in­vite à boire le thé que va se nouer entre eux une ami­tié in­dé­fec­tible. Ce jour-là, cet ar­ti­san d’ex­cep­tion lui ra­conte son éton­nant par­cours. L’ap­pren­tis­sage de son mé­tier à Osa­ka dans l’ate­lier ma­ter­nel peu­plé de femmes élé­gantes res­semble en ef­fet à une ini­tia­tion à la fois éro­tique et spi­ri­tuelle. Pour en dé­chif­frer les ar­canes, Sato San a même ac­cep­té de se sou­mettre à l’épreuve la plus cruelle qui se puisse su­bir… To­ta­le­ment ba­roque, ce ro­man s’ap­pa­rente à une dé­am­bu­la­tion oni­rique dans un Ja­pon aux tra­di­tions raf­fi­nées et sen­suelles. Ro­land Brival, écri­vain, mu­si­cien et plas­ti­cien pro­pose une sai­sis­sante ré­flexion sur l’as­cèse ar­tis­tique dans son ac­cep­tion la plus ra­di­cale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.