Mé­fiez-vous de Cé­cile Cou­lon

Avec “Trois Sai­sons d’orage”, prix des Li­braires 2017, cette jeune ro­man­cière signe une re­mar­quable tra­gé­die ru­rale TROIS SAI­SONS D’ORAGE, PAR CÉ­CILE COU­LON, VI­VIANE HAMY, 272 P., 19 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LEMÉNAGER

Cé­cile Cou­lon est une ro­man­cière qui ne perd pas de temps. A 17 ans, elle pu­bliait son pre­mier ro­man, « le Vo­leur de vie », et, trois ans plus tard, « Mé­fiez-vous des en­fants sages ». Il y avait, en ef­fet, de quoi se mé­fier. Quatre autres titres ont sui­vi, en à peine sept ans. Le der­nier s’ap­pelle « Trois Sai­sons d’orage ». Vu de loin, on di­rait une de ces sa­gas fa­mi­liales un peu vin­tage, cou­sues main, qui se lisent toutes seules, sans dé­plai­sir ni pas­sion. Il mé­rite pour­tant qu’on s’ap­proche un peu et qu’on se mé­fie des ap­pa­rences. C’est un pays qui res­semble à l’Auvergne, dans un dé­cor de wes­tern. Il y a « des fa­laises au creux des­quelles coule un tor­rent sombre » et, juste au-des­sus de la val­lée, une mai­son, « ou ce qu’il en reste ». On la re­père vite : « Ses fe­nêtres, quatre grands yeux vides, veillent, à l’est du mas­sif des Trois-Gueules ». Non loin, un vil­lage de pay­sans a été co­lo­ni­sé, peu après 1945, par « des types aux vi­sages blancs de pous­sière », ve­nus ex­traire du mi­ne­rai. Et par­tout, tout au­tour, comme chez Gio­no, c’est la na­ture, où les hu­mains ont ten­dance à « s’en­gouf­frer pour la com­bler de leur pré­sence, en ou­bliant, dans un ter­rible excès d’or­gueil, qu’elle était là avant eux, qu’elle ne leur ap­par­tient pas, mais qu’ils lui ap­par­tiennent ». Des au­toch­tones, des pion­niers. Il ne manque plus qu’un mé­de­cin. Le voi­là jus­te­ment qui dé­barque de la ville, se fait ac­cep­ter et passe en­suite le re­lais à son fils. Le pa­ra­dis n’est pas loin. Mais comme le pa­ra­dis est vite mo­no­tone, le ro­man bas­cule dans autre chose : ce se­ra une his­toire d’amour, ir­ré­pres­sible et im­pos­sible, où l’at­trac­tion des corps op­pose sa loi à celle des hommes. Une his­toire comme un pa­quet de dy­na­mite, dont un dé­mon ca­ché au­rait al­lu­mé la mèche. Dans le rôle de l’ar­ti­fi­cier en chef, Cé­cile Cou­lon est bluf­fante, avec sa ma­nière souple et sen­sible de glis­ser d’un per­son­nage à l’autre, sur trois gé­né­ra­tions. C’est une ro­man­cière qui sait aus­si prendre son temps, lors­qu’il s’agit de faire in­fu­ser les in­gré­dients de sa sai­sis­sante tra­gé­die ru­rale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.