Alt­man, sur un air de na­va­ja

LE PRI­VÉ, PAR ROBERT ALT­MAN. PO­LAR AMÉ­RI­CAIN, AVEC ELLIOTT GOULD, DAVID CARRADINE, STERLING HAYDEN, NI­NA VAN PALLANDT (1H52, 1973).

L'Obs - - Critiques - F. F.

L’un des films les plus connus d’Alt­man, qui s’est em­pa­ré du ro­man de Ray­mond Chand­ler (« Sur un air de na­va­ja », 1953) et l’a dé­tour­né à sa ma­nière. L’in­trigue po­li­cière est gros­so mo­do la même (un pote de Mar­lowe lui de­mande d’al­ler au Mexique), mais tout le reste est dif­fé­rent : le per­son­nage, un pa­la­din des an­nées 1940, est un peu éga­ré dans la Ca­li­for­nie des se­ven­ties, et la cri­tique so­ciale, chère à Alt­man, est rosse. Elliott Gould (pho­to, au centre) est à l’op­po­sé du hé­ros cam­pé par Hum­phrey Bo­gart, et, cu­rieu­se­ment, le film semble plus da­té que « le Grand Som­meil » (1946), de Hawks. « Le Pri­vé » a été un film à la mode : c’est, au­jourd’hui, une cu­rio­si­té vin­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.