SANS PI­TIÉ PAR BYUN SUNG-HYUN

L'Obs - - Critiques - N. S.

Po­lar sud-co­réen, avec Sul Kyung-gu, Yim Si-wan, Kim Hie-won (2h).

Deux types en cos­tard taillent le bout de gras sur les docks. « J’aime pas les pois­sons morts, t’as l’im­pres­sion qu’ils se foutent de ta gueule », dit ce­lui qui, quelques mi­nutes plus tard, met­tra une balle dans la tête de son in­ter­lo­cu­teur. Après « Re­ser­voir Dogs », « Re­ser­voir Fish » ? Fausse piste. L’in­trigue de « Sans pi­tié », au­tour d’un jeune flic in­fil­tré au sein de la ma­fia coréenne, rap­pelle plu­tôt le hong­kon­gais « In­fer­nal Af­fairs ». Dans un monde sans Ta­ran­ti­no, où le ci­né­ma de genre sud-co­réen n’au­rait pas connu un âge d’or il y a dix ans, ce po­lar gros­sier mais bien trous­sé, pré­sen­té en séance de mi­nuit au der­nier Fes­ti­val de Cannes, au­rait fait illu­sion. En l’état ac­tuel des choses, on vous conseille plu­tôt de re­voir le pré­cur­seur « Me­mo­ries of Mur­der », de Bong Joon-ho, qui sort en co­pie res­tau­rée la se­maine pro­chaine.

« Sans pi­tié ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.