SATAN BIEN­TÔT PRI­VA­TI­SÉ ?

L'Obs - - Critiques -

Le 9 juin, Gene Sim­mons, le gui­ta­riste du groupe Kiss, a ou­vert un dos­sier au­près du Bu­reau amé­ri­cain des Bre­vets et des Marques pour faire en­re­gis­trer un geste sa­cra­men­tel de l’his­toire du rock : le signe des cornes du diable, que l’on forme en le­vant si­mul­ta­né­ment l’in­dex et l’au­ri­cu­laire. Geste que Sim­mons af­firme avoir, si­non in­ven­té, fixé comme sym­bole com­mer­cial, en no­vembre 1974, pen­dant sa tour­née « Hot­ter than Hell ». A quand un bre­vet pour le signe de paix, avec les deux doigts en V, et un autre pour le doigt d’hon­neur ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.