Quand j’se­rai Sou­chon

SOU­CHON DANS L’AIR (PO­LY­DOR).

L'Obs - - Écouter - S. D. SOPHIE DELASSEIN

Ce n’est ni l’ob­jet du mois ni le disque de l’an­née, on se de­mande même un peu pour­quoi on tient entre nos mains un disque d’hom­mages à Alain Sou­chon. Comme sou­vent dans ce genre d’exer­cice, il y a d’heu­reuses ren­contres et d’autres qui le sont moins. Ma­thieu Boo­gaerts, fils spi­ri­tuel re­ven­di­qué de Sou­chon, s’ins­talle comme à la mai­son dans « Quand j’se­rai KO ». Ben­ja­min Bio­lay est par­fait en dan­dy re­ve­nu de tout sur la bal­lade exis­ten­tielle « La Vie ne vaut rien ». Izïa ajoute une ré­jouis­sante touche de rock à « la Bal­lade de Jim ». Même -M- chante bien, il a choi­si « Sous les jupes des filles ». Et l’ex­cen­trique Ka­te­rine fait swin­guer « Y’a d’la rum­ba dans l’air » au rythme d’un jazz bord de mer : at­ten­tion de ne pas fi­nir comme An­toine, en che­mise à fleurs sur une plage des Ca­raïbes, mais c’est vrai­ment pas mal du tout. Les seuls ra­tés sont donc : JeanLouis Au­bert, avec sa ver­sion bouche en coeur de « Et si en plus y a per­sonne », sur l’exis­tence hy­po­thé­tique de Dieu ; et les Bri­gitte, qui re­prennent « Al­lo ma­man bo­bo » avec une sen­sua­li­té fin de soi­rée, chan­tant la nos­tal­gie de l’en­fance d’une voix qui ta­pine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.