In­ter­dit aux vieux ?

OH MY GOD !, DE ROBERT AS­KINS. TRIS­TAN-BER­NARD, PA­RIS-8E, 01-45-22-08-20, 21 HEURES.

L'Obs - - Critiques - J. N.

Le diable s’est glis­sé dans une église que Sé­bas­tien Az­zo­par­di et Sa­cha Da­ni­no, les adap­ta­teurs de cette pièce amé­ri­caine, ont trans­ba­hu­tée en Ven­dée. Frus­trée sexuel­le­ment, une jo­lie cou­gar pa­tron­nesse cède aux avances d’un mi­neur en­core pu­ceau. Ray­mond, la ma­rion­nette qui ne quitte ja­mais le bras de son fils, pro­fère des in­sa­ni­tés à faire rou­gir des ca­pi­taines de dra­gons, même s’ils ne sont pas des dra­gons de ver­tu. Reste au brave cu­ré, genre Pa­trick Bou­chi­tey dans « La vie est un long fleuve tran­quille », la conso­la­tion de chan­ter avec, col­lé aux lèvres, un sou­rire aus­si niais que ses can­tiques. On est par­ta­gé entre le dé­goût et l’ad­mi­ra­tion. Dé­goût pour la bê­tise du spec­tacle, pour sa vul­ga­ri­té crasse. Ad­mi­ra­tion pour la per­for­mance de Tho­mas Ron­zeau, le ma­ni­pu­la­teur du dia­bo­lique Ray­mond. Le pire c’est qu’une grande par­tie du pu­blic se fend la pêche. Le spec­tacle est in­ter­dit au moins de 12 ans. Il de­vrait l’être aus­si aux plus vieux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.