VIAL S’IN­TÉ­RESSE À LA RATP

L'Obs - - LE TÉLÉPHONE ROUGE -

L’en­trée d’Eli­sa­beth Borne, qui di­ri­geait la RATP, au gou­ver­ne­ment a dé­clen­ché un jeu de chaises mu­si­cales com­pli­qué. Pour lui trou­ver un suc­ces­seur, l’agence des Par­ti­ci­pa­tions de l’Etat (APE) a mis en place un co­mi­té de sé­lec­tion. Flo­rence Par­ly, alors dans l’en­ca­dre­ment de la SNCF, était can­di­date. Son époux, le pa­tron de l’APE, Mar­tin Vial, a donc choi­si de se re­ti­rer du pro­ces­sus de sé­lec­tion… jus­qu’à ce que sa femme de­vienne mi­nistre des Ar­mées. Mar­tin Vial a alors de­man­dé à re­prendre sa place, avec une idée der­rière la tête: pous­ser une can­di­da­ture fé­mi­nine, afin de per­mettre à un homme d’en­trer à la Caisse des Dé­pôts. Et pour­quoi pas lui? Il se­rait moins em­pê­tré qu’à l’APE, où il ne peut plus in­ter­ve­nir sur les par­ti­ci­pa­tions qui dé­pendent des com­mandes du mi­nis­tère des Ar­mées…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.