EELV li­cen­cie les deux tiers de ses sa­la­riés

L'Obs - - LE TÉLÉPHONE ROUGE -

En Marche pour les li­cen­cie­ments par or­don­nance chez EELV ! »

C’est le titre d’un com­mu­ni­qué si­gné par cinq sa­la­riés du siège du par­ti éco­lo, qui dé­noncent la pro­cé­dure de li­cen­cie­ment éco­no­mique dont ils font l’ob­jet cet été. Une « an­nonce très bru­tale », écri­ven­tils, sans « au­cune concer­ta­tion, ni in­for­ma­tion préa­lable », « alors que les éco­lo­gistes dé­noncent haut et fort les or­don­nances es­ti­vales de Ma­cron et la loi tra­vail… Ils sont où nos idéaux

éco­los ? ». Après cinq pre­miers dé­parts vo­lon­taires, EELV au­ra donc ré­duit ses e ec­tifs de deux tiers de­puis le dé­but de l’an­née, soit 10 em­plois sup­pri­més sur 14, dé­taillent ces cadres éco­los, pour la plu­part syn­di­qués et ayant plus de vingt ans d’an­cien­ne­té. Ils es­timent « in­juste » de payer « les er­reurs stra­té­giques

» de leur mou­ve­ment. Dans une note en­voyée aux cadres du par­ti, 12 des 14 membres du bu­reau exé­cu­tif jus­ti­fient cette dé­ci­sion par « la né­ces­si­té d’évi­ter la ces­sa­tion de paie­ment ». Les mau­vais ré­sul­tats aux der­nières lé­gis­la­tives (zé­ro dé­pu­té contre 18 élus en 2012) en­traînent en e et une baisse dras­tique des res­sources : « Le fi­nan­ce­ment pu­blic va pas­ser de 2,8 mil­lions d’eu­ros en 2017 à 1,1 mil­lion d’eu­ros à par­tir de 2018 et

pen­dant cinq ans ». Au lieu des 7 000 adhé­rents es­pé­rés, EELV ne peut comp­ter que sur les co­ti­sa­tions de 4 200 adhé­rents. Et ni la vente de son siège pa­ri­sien ni les baisses d’in­dem­ni­té des membres de la di­rec­tion ne suf­fisent, as­sure la di­rec­tion qui dit me­su­rer « les consé­quences hu­maines et per­son­nelles » de sa dé­ci­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.