DE RUGY TEND LA MAIN À LR

L'Obs - - LE TÉLÉPHONE ROUGE - MAËL THIER­RY

Après l’élec­tion de Thier­ry So­lère à la ques­ture de l’As­sem­blée, au nez et à la barbe de leur can­di­dat Eric Ciot­ti, Les Ré­pu­bli­cains ont dé­ci­dé de pra­ti­quer la po­li­tique de la chaise vide et de ne pas sié­ger au bu­reau où trois postes de vice-pré­si­dents leur étaient pro­po­sés. Cô­té LR, on sou­haite ob­te­nir la ga­ran­tie que le poste de ques­teur, qui se­ra re­mis en jeu dans un an, re­vienne de fa­çon sûre à un dé­pu­té du pre­mier groupe d’op­po­si­tion. « Tant qu’on n’a pas de ga­ran­ties là-des­sus, on ne bouge pas », dit Ciot­ti. Une so­lu­tion est en voie d’être trou­vée, Fran­çois de Rugy, le pré­sident de l’As­sem­blée, étant ou­vert au prin­cipe : « On tra­vaille sur une mo­di­fi­ca­tion du rè­gle­ment qui pré­cise la ré­par­ti­tion des postes en fonc­tion du poids des groupes, ce qui évi­te­rait ce genre de si­tua­tion. Ce­la peut al­ler as­sez vite », ex­pli­quet-on à la pré­si­dence de l’As­sem­blée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.