COMPLÉMENTS ALI­MEN­TAIRES OU ALIMENTEURS ?

L'Obs - - EN COUVERTURE - A. G.

A en croire les éti­quettes, les compléments ali­men­taires, ces gé­lules de vi­ta­mines, mi­né­raux et ex­traits de plantes, lut­te­raient contre les gros rhumes, les coups de mou, le stress, le sur­poids, les dou­leurs ar­ti­cu­laires, la di­ges­tion di cile et même l’ac­né. Les Fran­çais en ra olent : se­lon l’étude in­di­vi­duelle na­tio­nale des con­som­ma­tions ali­men­taires de l’Anses, la de­mande a aug­men­té de 30% ces sept der­nières an­nées. Le sec­teur pèse au­jourd’hui 1,6 mil­liard d’eu­ros. « C’est le pacte de Faust re­vi­si­té ! Les gens pensent que ces compléments leur don­ne­ront la jeu­nesse, la beau­té, la san­té éter­nelles, re­grette Luc Cy­no­ber, pro­fes­seur de nu­tri­tion, chef du ser­vice bio­chi­mie à l’hô­pi­tal Co­chin et au­teur de “Tout sur les compléments ali­men­taires” (Odile Ja­cob). Mais beau­coup d’entre eux ne sont que des pla­ce­bos. » Char­lotte Gras­tilleur, di­rec­trice ad­jointe à l’Anses, en­fonce le clou : « Une per­sonne ayant un ré­gime ali­men­taire équi­li­bré n’en a tout sim­ple­ment pas be­soin. » Une a rma­tion que nuance le pro­fes­seur Cy­no­ber : « Au-de­là de 75 ans, il est sou­vent né­ces­saire de com­bler les ca­rences en vi­ta­mine D. De même, les omé­ga 3 (acides gras) as­surent un meilleur fonc­tion­ne­ment cé­ré­bral des en­fants comme des per­sonnes âgées et ré­duisent, pour ces der­niers, les risques d’ac­ci­dents car­dio­vas­cu­laires. » Au­cun com­plé­ment dis­po­nible en phar­ma­cie n’est dan­ge­reux. Mais en France, la moi­tié des achats se fait hors des o cines. « Les compléments ven­dus sur in­ter­net, no­tam­ment, doivent faire l’ob­jet d’une vi­gi­lance ac­crue, pré­vient Luc Cy­no­ber. Trop de co­chon­ne­ries cir­culent. » Se mé­fier en par­ti­cu­lier des compléments spor­tifs, qui mal­mènent le coeur et le sys­tème ner­veux. « En outre, un ex­cès de vi­ta­mine D chez la femme en­ceinte peut pro­vo­quer un ex­cès de cal­cium dans le sang des nou­veau-nés, ce qui ac­croît le risque de convul­sions et de pro­blèmes neu­ro­lo­giques », rap­pelle Char­lotte Gras­tilleur. Dans tous les cas, un avis mé­di­cal est vi­ve­ment re­com­man­dé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.