Le fils aux ca­mé­lias

L'Obs - - CRITIQUES - DU­MAS FILS OU L’AN­TI-OEDIPE, PAR MA­RIANNE ET CLAUDE SCHOPP, PHÉBUS, 336 P., 22 EU­ROS. CLAIRE JULLIARD

Le créa­teur de « la Dame aux ca­mé­lias » fut un dra­ma­turge si cé­lèbre en son temps qu’on for­gea sur son nom l’ad­jec­tif « du­ma­fiste ». A cause de sa mau­vaise ré­pu­ta­tion, nul n’avait jus­qu’alors pris le risque d’écrire la bio­gra­phie de l’autre Alexandre Du­mas. Ce­lui-ci fut pour­tant un per­son­nage at­ta­chant à l’exis­tence aus­si plai­sante et aven­tu­reuse qu’un per­son­nage de « Du­ma­père ». A prio­ri, il au­rait dû af­fron­ter son gé­ni­teur, lui l’en­fant na­tu­rel, éga­le­ment écri­vain mais do­té d’un tem­pé­ra­ment fort dif­fé­rent. Or, mal­gré quelques brouilles, les deux se vouèrent une af­fec­tion pro­fonde et sin­cère, comme l’at­teste l’abon­dante cor­res­pon­dance in­édite four­nie par les au­teurs. Les­quels dé­peignent même un an­ti-OEdipe, homme de confiance de son père, pro­tec­teur à l’oc­ca­sion de « ce grand en­fant qu’il eut tout pe­tit », se­lon son mot. Outre l’ana­lyse de cette re­la­tion com­plexe, Ma­rianne et Claude Schopp se penchent sur le par­cours d’un sé­duc­teur, ama­teur d’ac­trices et de belles cour­ti­sanes. Dont Ma­rie Du­ples­sis (aqua­relle du xixe siècle), l’ins­pi­ra­trice de sa fa­meuse pièce. Cet es­sai pas­sion­nant où l’on croise aus­si George Sand, qui fut pour Du­mas fils une se­conde ma­man, ajoute un mor­ceau de choix à l’his­toire lit­té­raire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.