CALCULEZ VOTRE CHARGE MEN­TALE

L'Obs - - En Couverture - Par AU­DREY CERDAN et LE SER­VICE SO­CIÉ­TÉ

Une chaus­sette traîne dans le cou­loir…

Bon sang ! C’est la chaus­sette que vous cher­chiez ce ma­tin pour lan­cer une machine avec des paires com­plètes.

Vous la faites glis­ser un peu plus loin, là où on la voit moins.

Exas­pé­ra­tion : cer­tains chez vous per­sistent à prendre les chaus­settes sales pour des élé­ments de dé­co.

Si Em­ma­nuel Macron était vrai­ment ré­vo­lu­tion­naire, il…

… al­lon­ge­rait la du­rée du congé pa­ren­tal pour les hommes.

… fa­vo­ri­se­rait les congés sab­ba­tiques dans la vie pro­fes­sion­nelle.

… in­ven­te­rait le concept du congé conju­gal : sans conjoint et sans en­fant.

La crème so­laire, c’est…

… in­dice 50, dès que le so­leil se lève et pour toute la fa­mille.

… ja­mais de la vie. Votre but sur cette plage, c’est de bron­zer.

… in­dice 30 et seule­ment entre 11 heures et 16 heures.

… ce tube que votre conjoint(e) agite dans tous les sens l’été sans que vous com­pre­niez pour­quoi.

Après l’école…

… vous fai­siez vos de­voirs avant d’al­ler jouer.

… vous jouiez avant d’ou­vrir les ca­hiers.

… vous fai­siez les de­voirs avec les co­pains.

… vous de­man­diez à votre frère de faire vos de­voirs.

Au su­per­mar­ché, de­vant les sacs pou­belle…

… vous pre­nez les trois tailles dont vous avez be­soin : 50, 30 et 20 litres.

… vous avez dé­jà ré­cu­pé­ré quelques sacs plas­tique du rayon fruits et lé­gumes.

… dans le doute, vous op­tez pour 20 litres.

Cette voi­ture a ma­ni­fes­te­ment une fuite…

Di­rect chez le ga­ra­giste, vous si­gnez pour 1 500 eu­ros de ré­pa­ra­tions.

Pas grave, ce n’est pas la vôtre.

Ça se confirme. Vous aviez consta­té un lé­ger mou­ve­ment de la jauge.

Ce soir, votre fri­go est vide…

… c’est une er­reur. Chez vous, le fri­go est plein et ran­gé.

… in­quié­tude : nor­ma­le­ment, c’est votre conjoint(e) qui s’oc­cupe de le rem­plir.

… c’est le coup de trop. Vous en par­le­rez à votre psy.

… tiens, une bonne oc­ca­sion pour com­man­der des su­shis.

Pour vous, les va­cances, c’est…

… l’oc­ca­sion d’al­ler au mar­ché et de mi­ton­ner une blan­quette pour tout le monde.

… beaucoup de trucs à pré­voir, mais à la fin c’est (sou­vent) chouette.

… le mo­ment où vous al­lez com­men­cer à écrire votre ro­man.

… l’oc­ca­sion de re­mettre les comp­teurs à zé­ro avant la ren­trée.

Pour sou­la­ger votre culpa­bi­li­té…

… vous avez ache­té un sham­pooing bio. Faut se mé­fier des per­tur­ba­teurs en­do­cri­niens.

… vous des­cen­dez la pou­belle.

… vous ima­gi­nez or­ga­ni­ser un week-end sur­prise pour votre conjoint(e) (mais ça ne se fe­ra ja­mais).

… vous ap­pe­lez le den­tiste pour prendre ren­dez-vous pour votre en­fant.

… quelle culpa­bi­li­té ?

Plus jeune, votre hé­ros pré­fé­ré, c’était plu­tôt…

… Ro­bin­son Cru­soé … Cen­drillon … Ala­din … Tom Sawyer … Gas­ton La­gaffe

Pour vous dé­tendre, votre truc, c’est…

… cou­rir sur un ta­pis rou­lant pen­dant votre pause dé­jeu­ner.

… grat­touiller mol­le­ment votre gui­tare en chan­ton­nant « I Will Sur­vive ».

… consul­ter Pro­note pour re­cal­cu­ler la moyenne du pe­tit der­nier.

… vous ac­cor­der vos dix mi­nutes quo­ti­diennes d’exer­cice.

C’est le der­nier jour pour dé­cla­rer vos im­pôts…

… vous conti­nuez de fre­don­ner votre dé­ni sous la douche.

… vous avez dé­jà tout fait il y a trois se­maines.

… vous lan­cez à votre conjoint : « Il fau­drait pen­ser à gé­rer les im­pôts. »

Qui s’écrie : « Mais j’au­rais pu le faire, fal­lait de­man­der » ?

Vous. Votre conjoint. Sa mère.

Votre mythe grec pré­fé­ré ?

Her­cule et ses douze tra­vaux. Athé­na, déesse de la sa­gesse Si­syphe et son ro­cher Pé­né­lope, épouse d’Ulysse Ulysse, époux de Pé­né­lope

A votre conjoint qui vous de­mande ce que vous avez fait de votre sa­me­di après-mi­di, vous ré­pon­dez…

… j’ai abat­tu la to-do-list qui était sur la table.

… j’ai « ran­gé » le sa­lon en com­men­çant par « trier » les ma­ga­zines.

… je me suis re­pas­sé la pre­mière sai­son de « Love » sur Net­flix.

… quelle ques­tion ! Courses, ac­ti­vi­tés des en­fants, as­pi­ra­teur…

Ma­dame Bo­va­ry, c’est…

… une vic­time. … une an­douille. … une oi­sive. … moi.

Doute : votre en­fant a-t-il fait son der­nier rap­pel du vac­cin Pre­ve­nar ?

Vous vé­ri­fie­rez ce soir dans son car­net de san­té.

Vous ap­pe­lez votre conjoint(e) : il/elle doit se sou­ve­nir.

Le car­net de san­té a dis­pa­ru de­puis des mois dé­jà.

SMS à votre moi­tié : « Je crois qu'on a zap­pé le Pre­ve­nar… Tu peux gé­rer cette fois ? »

Votre conjoint(e) vous fait com­prendre qu’il/elle est in­té­res­sé(e) par une par­tie de jambes en l’air.

At­tends, je ter­mine le der­nier épi­sode de « Twin Peaks ». Je dors dé­jà, dé­so­lé(e). You­hou ! Pour une fois que c’est pas vous qui de­man­dez.

OK. Fi­nis­sons-en. C'était jus­te­ment le der­nier truc de votre liste des tâches.

Etes-vous plu­tôt…

… un gar­çon. … une fille. Ne se pro­nonce pas.

Dans « l’Obs », un test d’une ri­gueur dou­teuse vous pro­pose d’éva­luer votre charge men­tale.

Vous l’en­voyez gé­né­reu­se­ment à votre conjoint. Et ce soir, il va y avoir dé­bat.

Ce n’est pas le su­jet : la vraie charge men­tale, c’est celle des ou­vriers !

Vous ai­mez bien les tests de « l’Obs », ça fait pas­ser le temps.

En­fin, on parle de « charge men­tale ». Li­bé­rons-nous de nos chaînes !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.