RAS­PAIL ET SON ROYAUME IMA­GI­NAIRE

L'Obs - - Grands Formats -

Dans la fou­lée de son ro­man « le Jeu du roi » (1976), Ras­pail a créé un royaume ima­gi­naire de Pa­ta­go­nie, dont il a pris le titre de consul gé­né­ral, re­pré­sen­tant de Sa Ma­jes­té Oré­lie-An­toine Ier (en l’oc­cur­rence An­toine de Tou­nens, avoué de Pé­ri­gueux qui s’était pro­cla­mé roi de cette terre au xixe siècle). La con­fré­rie re­groupe au­jourd’hui cinq mille « Pa­ta­gons », par­mi les­quels l’ami­ral Guillaud, Mi­chel-Edouard Le­clerc, Geof­froy Roux de Bé­zieux, Fré­dé­ric de Saint-Ser­nin, les écri­vains Di­dier De­coin et Do­mi­nique Bo­na. Quelques fi­gures de l’ex­trême droite, de­puis dé­cé­dées, en ont fait par­tie : l’au­teur de po­lars ADG, l’es­sayiste Do­mi­nique Ven­ner, les jour­na­listes Serge de Be­ketch et Em­ma­nuel Ra­tier. Le « royaume » compte des vice-con­suls par­tout dans le monde, des ins­ti­tu­tions et une pu­bli­ca­tion an­nuelle, le « Blap » (« Bul­le­tin de liai­son des ami­tiés pa­ta­gones »). « C’est ma chair et mon sang, la Pa­ta­go­nie, dit Ras­pail. Les de­mandes de na­tu­ra­li­sa­tion af­fluent parce que la France ne fait plus rê­ver per­sonne. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.