La sai­gnée de Ma­rat

MA­RAT, PAR SERGE BIAN­CHI, BE­LIN, 420 P., 25 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - LAURENT LEMIRE

Avec Ar­chi­mède, il est le seul per­son­nage as­so­cié spon­ta­né­ment à une bai­gnoire. Sauf que la sienne fut fa­tale ce 13 juillet 1793. S’il n’y avait eu le cou­teau de Char­lotte Cor­day et le ta­lent de Da­vid, JeanPaul Ma­rat se­rait peut-être ou­blié comme Bris­sot. Reste le sang qu’il fit cou­ler avant de voir le sien rou­gir l’eau de son bain. Serge Bian­chi s’at­taque à ce­lui qui fut nom­mé « mar­tyr de la li­ber­té » sous la Ter­reur et que Cha­teau­briand qua­li­fiait de « Ca­li­gu­la de car­re­four ». Il a pui­sé dans les ar­chives pour sai­sir l’homme, sa pen­sée, et faire le bi­lan d’une vie. Celle du fon­da­teur de « l’Ami du peuple » os­cille entre fu­reur et pro­phé­tie. Mais sur­tout, l’his­to­rien exa­mine les re­pré­sen­ta­tions post­humes de ce mé­de­cin sans ma­lades qui im­po­sa une bonne sai­gnée à la France, pour re­prendre l’image de Mi­che­let, pan­théo­ni­sé d’abord puis en­ter­ré dis­crè­te­ment en­suite pour lui évi­ter les égouts. Dif­fi­cile avec Ma­rat de sor­tir des ex­cès, sa mau­vaise ré­pu­ta­tion étant à la me­sure d’une pos­té­ri­té elle aus­si très agi­tée. Serge Bian­chi y par­vient brillam­ment. Ni charge ni ré­ha­bi­li­ta­tion, ce por­trait re­met le ci­toyen en pers­pec­tive en le re­plon­geant dans le grand bain ré­vo­lu­tion­naire.

« Ma­rat as­sas­si­né », par Da­vid (1794).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.