L’en­fant cri­mi­nel

VINGT MI­NUTES DE SI­LENCE, PAR HÉ­LÈNE BESSETTE, LE NOU­VEL AT­TI­LA, 176 P., 17 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LE­MÉ­NA­GER

Le crime était presque par­fait. Un bour­geois, riche de « cent miyons », s’est fait des­cendre. Mais pour­quoi sa femme a-t-elle mis vingt mi­nutes à ap­pe­ler au se­cours? Pour­quoi son fils de 15 ans a-t-il lais­sé ses em­preintes sur le re­vol­ver ? Qu’est-ce qui peut conduire un ado­les­cent au par­ri­cide? Beau­coup de ques­tions se bous­culent dans l’étrange Clue­do en vers libres d’Hé­lène Bessette (19182000), cet écri­vain mau­dit que Du­ras et Que­neau trou­vaient si gé­niale. « Vingt mi­nutes de si­lence », ini­tia­le­ment pa­ru en 1955, est un po­lar sin­gu­lier, qui ma­ni­pule de fa­çon ob­ses­sion­nelle les pièces d’un puzzle fa­mi­lial ta­ché de sang. Mais c’est tout sauf un in­of­fen­sif exer­cice de style. « La vic­time est le cou­pable. Le cou­pable est la vic­time. » Une rage à la Ge­net se fau­file entre deux ful­gu­rances poé­tiques pour ins­truire le pro­cès des pa­rents, des flics, et d’un ordre so­cial contre le­quel les plus jeunes ont par­fois des rai­sons de se ré­vol­ter. « Tout ce que nos chers en­fants nous par­donnent, c’est in­ima­gi­nable », note Bessette, qui ne man­quait pas d’ima­gi­na­tion. Ni de ta­lent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.