Arles-sur-Monde

LES REN­CONTRES DE LA PHO­TO­GRA­PHIE. ARLES. JUS­QU’AU 24 SEP­TEMBRE. WWW.REN­CONTRES-ARLES.COM

L'Obs - - Sortir - BER­NARD GÉNIÈS

La pho­to­gra­phie à Arles, c’est tout l’été! Cette 48e édi­tion des Ren­contres offre sa mois­son de dé­cou­vertes, ain­si celles pré­sen­tées dans la sec­tion Emer­gences. On com­mence par rire? La jeune pho­to­graphe chi­noise Si­lin Liu (née en 1990) est la ma­dame sans-gêne du xxie siècle : vir­tuose du col­lage vi­suel, elle n’hé­site pas à faire de l’in­cruste en glis­sant son propre por­trait aux cô­tés de ceux de Ma­ri­lyn Mon­roe (ci-des­sus), An­dy Wa­rhol, Pi­cas­so. Si l’af­faire n’était pas aus­si sé­rieuse et dra­ma­tique, on pour­rait de même es­quis­ser un vague sou­rire de­vant les cli­chés ubuesques de Phi­lippe Du­douit mon­trant des mi­li­ciens toua­regs jouant au ba­by-foot dans le dé­sert li­byen ou en­core de­vant ce groupe de blues com­po­sé de membres de la ré­bel­lion ni­gé­rienne qui mime un concert au mi­lieu de nulle part. Dans un autre re­gistre, mais frap­pées elles aus­si du sceau du « sur­réel », les images rap­por­tées du Ja­pon par Car­los Ayes­ta et Guillaume Bres­sion font froid dans le dos : elles montrent les en­vi­rons de Fu­ku­shi­ma en­va­his par une vé­gé­ta­tion exu­bé­rante, ce­pen­dant que cer­tains ha­bi­tants viennent s’ins­tal­ler à nou­veau sur ces terres dé­vas­tées où la nuit, par­fois, on aper­çoit la vi­trine éclai­rée d’un com­merce.Des images du monde en­tier? La force des Ren­contres d’Arles, c’est qu’elles ignorent les fron­tières, les ten­dances, les co­te­ries. Et même si cette an­née de nom­breux pho­to­graphes ex­po­sés sont par­rai­nés ou sou­te­nus par des ga­le­ries d’art contem­po­rain, l’es­prit voya­geur conti­nue à s’af­fir­mer. Les quatre ex­po­si­tions consa­crées à la scène la­ti­no-amé­ri­caine té­moignent de cette ou­ver­ture géo­gra­phique et es­thé­tique, une pré­sen­ta­tion comme celle de « la Vuel­ta » mê­lant par exemple les oeuvres d’une tren­taine de pho­to­graphes et plas­ti­ciens ori­gi­naires de Co­lom­bie.

Autre ré­vé­la­tion, ve­nue du Chi­li, avec Paz Errá­zu­riz. Cette pho­to­graphe au­to­di­dacte fait le por­trait des mar­gi­naux de San­tia­go (pros­ti­tuées, ar­tistes de cirque, ma­lades men­taux) sans ja­mais for­cer le trait. Ses images, en noir et blanc le plus sou­vent, dé­filent de­vant les yeux des spec­ta­teurs comme au­tant de strophes d’un poème, non pas hu­ma­niste, mais sen­sible. Le temps d’une image, Paz Errá­zu­riz fait sur­gir à la lu­mière ces vies que nous ne vou­lons – ou ne pou­vons – pas voir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.