Jé­rôme Ca­hu­zac seul face à lui-même

L'Obs - - Le Telephone Rouge - M. D.

Les dates du pro­cès en ap­pel de l’af­faire Ca­hu­zac viennent d’être pro­gram­mées et dé­jà la ten­sion monte. Les au­diences au­ront lieu du­rant trois se­maines, à comp­ter du 5 fé­vrier 2018. Et cette fois, l’an­cien mi­nistre du Bud­get se­ra bien seul face à ses juges… Fin 2016, en pre­mière ins­tance, il avait com­pa­ru de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel au cô­té de sa pre­mière femme et des re­pré­sen­tants d’une banque suisse.

Mais se­lon nos in­for­ma­tions, la banque Reyl a dé­ci­dé de se dé­sis­ter de son ap­pel. Consi­dé­rée par la jus­tice comme « l’ins­tru­ment de la dis­si­mu­la­tion des avoirs » du fa­meux compte Bir­die, la banque ge­ne­voise avait éco­pé lors du pre­mier pro­cès d’une amende de 1,875 mil­lion d’eu­ros, mais avait échap­pé à l’in­ter­dic­tion d’exer­cer ses ac­ti­vi­tés en France de­man­dée par le par­quet na­tio­nal fi­nan­cier. « La banque veut tour­ner la page », ont fait sa­voir ses di­ri­geants aux au­to­ri­tés fran­çaises.

Comme Pa­tri­cia Ca­hu­zac, condam­née à deux ans, avait elle aus­si dé­jà re­non­cé à faire ap­pel, Jé­rôme Ca­hu­zac se re­trou­ve­ra, cette fois-ci, uni­que­ment ac­com­pa­gné d’un co­pré­ve­nu, l’in­ter­mé­diaire Phi­lippe Hou­man. Pour l’an­cien mi­nistre, qui se­ra dé­fen­du par Eric Du­pond-Mo­ret­ti et Jean-Alain Mi­chel, l’en­jeu de ce pro­cès est simple : évi­ter la pri­son. En pre­mière ins­tance, il avait été condam­né à trois ans ferme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.