“NOTRE COM­PA­GNON­NAGE A DU­RÉ DIX-NEUF ANS”

L'Obs - - En Couverture - Par JO­SÉE DAYAN

Jeanne et moi, nous nous sommes vues la pre­mière fois pour « Bal­zac », une mi­ni-sé­rie que j’ai réa­li­sée pour la té­lé­vi­sion. J’avais de­man­dé à Gé­rard [De­par­dieu] de jouer les go-bet­ween entre nous, tâche dont il s’était ac­quit­té fort gen­ti­ment. Ce­la a été une ren­contre très trou­blante pour moi : mo­derne et lu­mi­neuse, elle ne res­sem­blait à per­sonne d’autre. Mais deux jours après, elle me dit : « Je ne vais pas tour­ner votre sé­rie pour une rai­son très simple, je ne vois pas les mo­ti­va­tions du per­son­nage dans le script. » Elle avait rai­son, elle avait tou­jours rai­son… D’ailleurs, elle li­sait ex­trê­me­ment bien les scé­na­rios. Le len­de­main, elle par­tait pour Los An­geles re­ce­voir un os­car d’hon­neur re­mis par Sha­ron Stone. Je lui de­mande la date de son re­tour à Pa­ris. « Sep­tembre », me ré­pond-elle. Mon tour­nage com­men­çait, lui aus­si, en sep­tembre. « Me faites-vous confiance pour les chan­ge­ments à ap­por­ter et pou­vez-vous me don­ner votre ac­cord main­te­nant ? », l’ai-je in­ter­ro­gée, un peu fé­brile. Elle me l’a don­né. Des « Rois mau­dits » aux « Pa­rents ter­ribles », en pas­sant par « Bou­quet fi­nal », notre com­pa­gnon­nage a du­ré dix-neuf ans. Nous avons, no­tam­ment, tra­vaillé en­semble sur « Cet amour-là », un film sur Mar­gue­rite Du­ras pro­duit par Alain Sarde d’après un ré­cit au­to­bio­gra­phique de Yann An­dréa. Ce fut un mo­ment par­ti­cu­lier, à la fois rare et pré­cieux. Jeanne avait bien sûr connu Du­ras et nous étions toutes les deux d’ac­cord pour com­battre l’idée même de bio­pic, donc pour li­vrer une vi­sion dé­ca­lée de Mar­gue­rite. Nous nous sommes vou­voyées jus­qu’au bout : il ne me se­rait pas ve­nu à l’es­prit de la tu­toyer, et l’in­verse était vrai. Je l’ai vue mer­cre­di der­nier : elle était fa­ti­guée mais apai­sée. C’était une femme in­croya­ble­ment gé­né­reuse, forte et vul­né­rable. Sa fa­çon d’ap­pré­hen­der le ci­né­ma, le monde et la vie a pro­fon­dé­ment mo­di­fié ma ma­nière de per­ce­voir les choses et, même, de res­sen­tir les émo­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.