Ve­ry bad film

#PIRE SOI­RÉE, PAR LU­CIA ANIEL­LO, CO­MÉ­DIE AMÉ­RI­CAINE, AVEC SCAR­LETT JO­HANS­SON, KATE MCKINNON, JILLIAN BELL (1H41).

L'Obs - - Critiques - N. S.

La pa­ri­té n’a pas que du bon. Ain­si, de­puis le car­ton pla­né­taire de « Ve­ry Bad Trip », voit-on fleu­rir des di­zaines de re­su­cées à des­ti­na­tion du pu­blic fé­mi­nin. Celle-ci, avec Scar­lett Jo­hans­son en­tou­rée d’un pa­nel bien ca­ri­ca­tu­ral de co­pines de fac (l’Afro-Amé­ri­caine ca­non, la grosse dé­ver­gon­dée, la les­bienne gau­chiste, l’Aus­tra­lienne bi­zarre), compte par­mi les pires. Le su­jet est pi­qué au mé­con­nu « Ve­ry Bad Things » (dé­jà co­pié par le pré­cé­dent) : un en­ter­re­ment de vie de jeune fille est cham­bou­lé par le meurtre in­vo­lon­taire d’un strip-tea­seur. Le film? Un som­met de pu­tas­se­rie où l’es­prit trash des gags, plus vul­gaires les uns que les autres, n’a d’égal que le confor­misme qui le sous-tend. #Afuir.

Scar­lett Jo­hans­son, Jillian Bell, Ila­na Gla­zer et Zoë Kra­vitz.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.