ANNE BRIGGS THE TIME HAS COME

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LEMÉNAGER

Earth Re­cords

At­ten­tion, pé­pite. C’est le mo­ment de re­dé­cou­vrir Anne Briggs, cette Ka­ren Dal­ton bri­tan­nique ap­pa­rue en 1964 avec « The Ha­zards of Love ». Sept ans plus tard, cette mys­té­rieuse étoile fi­lante de la folk s’éclip­sait à l’an­glaise, comme sur la pointe des pieds, avec « The Time Has Come », qu’on a la riche idée de ré­édi­ter. Es­ti­mait-elle avoir tout dit? Elle dit beau­coup, en tout cas, avec trois fois rien : une voix, une gui­tare ou un bou­zou­ki, des chan­sons par­faites qui s’en­ra­cinent dans de vieux airs tra­di­tion­nels pour mieux s’en­vo­ler très haut. Cette dou­ceur-là n’est pas très gaie, mais tant de dé­pouille­ment confine à la pu­re­té. Un grand disque de rup­ture, pour do­mes­ti­quer la mé­lan­co­lie quand le temps est ve­nu de l’af­fron­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.