L’hu­meur de Jé­rôme Gar­cin

L'Obs - - SOMMAIRE - Par JÉ­RÔME GAR­CIN J. G.

evra-t-on, pour sa­luer le flair d’Em­ma­nuelle et de Thier­ry Boi­zet, qui di­rigent les Edi­tions Fi­ni­tude, re­bap­ti­ser ces der­nières Dé­bu­ti­tude ? Car on voit pa­raître, dans cette pe­tite mai­son du Bous­cat (Gi­ronde), de sa­crés ta­lents. Un an après avoir pu­blié, à 2 000 exem­plaires, l’in­con­nu Oli­vier Bour­deaut et fait de son « En at­ten­dant Bo­jangles » le suc­cès qu’on sait (300 000 ventes), les édi­teurs let­trés de Da­bit, For­ton, Gué­rin, Per­ros, Luc­cin, Ga­denne, Tho­reau, qui sont aus­si les dé­cou­vreurs du jeune Os­car Coop-Phane, ont en­core dé­ni­ché un sa­vou­reux, iro­nique et mé­lan­co­lique pre­mier ro­man (où l’on en­tend d’ailleurs chan­ter la Ni­na Si­mone de Bour­deaut) : « Pour­quoi les oi­seaux meurent » (16,50 eu­ros, en li­brai­ries le 7 sep­tembre). L’au­teur, Vic­tor Pou­chet, un sten­dha­lien de 32 ans et agré­gé de lettres mo­dernes, em­barque à Pa­ris sur le « MS Seine Prin­cess » (il existe bien, j’ai vé­ri­fié) pour une croi­sière de cinq jours à des­ti­na­tion de Hon­fleur. Son nar­ra­teur, un uni­ver­si­taire dont la thèse est en ja­chère, est en e et in­tri­gué et at­ti­ré par un phé­no­mène hit­ch­co­ckien qui s’est pro­duit sur la com­mune de Bon­se­cours, près de Rouen, et dont seul « Pa­ris Nor­man­die » a ren­du compte : « Il avait plu des oi­seaux morts. » Des cen­taines d’étour­neaux, tom­bés du ciel sans rai­son et comme dé­po­sés dans un champ « par une main dé­li­cate ». Im­mense ta­bleau de chasse sans chas­seurs. Un mys­tère qui échappe aux or­ni­tho­logues, vé­té­ri­naires, mé­téo­ro­logues, et in­di ère les au­to­ri­tés, mais que le hé­ros a igé de Vic­tor Pou­chet traite comme si c’était une a aire per­son­nelle. D’au­tant plus per­son­nelle que son père, dont il n’a plus de nou­velles, ha­bite Bon­se­cours. Au cours de sa croi­sière, notre Pla­to­nov nor­mand en ap­pelle à la « Bible de Jé­ru­sa­lem », au « Livre des dam­nés » de Charles Hoy Fort et à l’« His­toire na­tu­relle », de Pline. Il nous fait dé­cou­vrir le « Pi­geon Pro­ject » et les chauves-sou­ris ex­plo­sives de l’US Ar­my. Et nous ini­tie à la doc­trine de la gé­né­ra­tion spon­ta­née théo­ri­sée, au siècle de Flau­bert, par Fé­lixAr­chi­mède Pou­chet, un mé­de­cin et bo­ta­niste rouen­nais que Louis Pas­teur bat­tit en brèche, mais que son ho­mo­nyme ou des­cen­dant ré­ha­bi­lite. Cette en­quête sur soi, dou­blée d’une quête du père, qui glisse drô­le­ment et tris­te­ment au fil de l’eau, lou­voie entre des pay­sages « non par­cou­rus » et des « col­lines pro­mises », pous­sées par le cou­rant d’une prose douce et lan­guis­sante comme l’eau du vieux fleuve. On ne vous di­ra pas pour­quoi les oi­seaux meurent, mais on sait main­te­nant pour­quoi un écri­vain est né. D

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.