La­villiers ro­cker

L'Obs - - CRITIQUES - SO­PHIE DELASSEIN

Pour Fran­çois Mit­ter­rand, La­villiers était le chantre des « causes per­dues, sur des mu­siques tro­pi­cales ». Il ne l’est plus, du moins pas sur l’al­bum « 5 Mi­nutes au pa­ra­dis » (Bar­clay, le 29 sep­tembre), puis­qu’il aban­donne les so­no­ri­tés et les rythmes in­di­gènes. Ber­nard La­villiers al­terne rock et bal­lade (ar­ran­ge­ments de Fred Pal­lem) pour des­si­ner les contours d’une époque qui perd la tête : ces mi­grants qu’on laisse pé­rir en mer, « les mer­ce­naires du diable » qui ré­pandent la mort au Ba­ta­clan, l’ar­gent tout-puis­sant qui rend « les gens étranges et les Chi­nois contents ». On le sait aus­si fou de poé­sie : elle tra­verse ce disque, en par­ti­cu­lier dans « Pa­ris la grise » (or­ches­trée par Ben­ja­min Bio­lay), une pro­me­nade le long des quais, bé­nie par Villon et Ver­laine. L’al­bum s’achève sur « l’Es­poir », en duo avec Jeanne Che­rhal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.