LES MAINS AU CI­NÉ­MA PAR SAN­DRINE MARQUES

L'Obs - - CRITIQUES - F. F.

Ae­don, 164 p., 19 eu­ros.

C’est vrai, quand on y pense : il y a des mains par­tout, dans les films. San­drine Marques, jour­na­liste, s’in­té­resse à ce dé­tail du corps, à la fois sur le plan mé­ta­pho­rique (« l’Em­prise du temps ») et sur le plan es­thé­tique (« De l’op­tique à l’hap­tique »). Qu’il s’agisse des « doigts de lu­mière » dans les films de Scor­sese, de la gym­nas­tique ma­nuelle de Bres­son (« Pick­po­cket »), des mains de jus­tice chez Fritz Lang (« M le Mau­dit », « Fu­rie »), ou des membres per­vers de Ku­brick dans « Lo­li­ta », le pa­no­ra­ma, abon­dam­ment illus­tré, est in­té­res­sant. Qui ne se sou­vient des mains de Mit­chum dans « la Nuit du chas­seur » ? Elles sont en cou­ver­ture du livre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.