Ve­ni vi­di ri­si

LE VEUF, PAR DI­NO RI­SI. CO­MÉ­DIE ITA­LIENNE, AVEC AL­BER­TO SOR­DI, FRAN­CA VA­LE­RI, LIVIO LORENZON (1959, 1H40).

L'Obs - - CRITIQUES - N. S.

Pas le plus connu ni le meilleur des films du réa­li­sa­teur du « Fan­fa­ron », mais un bon­heur d’hu­mour noir. Al­ber­to Sor­di, au faîte de sa gloire, campe un chef d’en­tre­prise hâ­bleur et mi­nable, ma­rié à une riche hé­ri­tière qui l’hu­mi­lie. Il la me­nace d’al­lu­mer l’ar­ri­vée de gaz. « C’est moi qui paie la fac­ture », lui ré­pond-elle. Le type ne rêve qu’à la mort de son épouse. Mi­ra­cu­leu­se­ment, elle sur­vient. A lui, sa for­tune et la vie qu’il fan­tas­mait avec sa blonde et jeune maî­tresse… C’est de la sa­tire à bou­lets rouges. Tout y passe, des rap­ports de classe dans l’Ita­lie d’après-guerre aux codes du film noir que le Billy Wil­der trans­al­pin pa­ro­die avec classe et tru­cu­lence. L’Ita­lie se­lon Di­no Ri­si est mons­trueuse, peu­plée de cuistres, d’in­ca­pables, d’ar­ro­gants et d’im­bé­ciles. Mais il y fait bon vivre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.