Jeu, set, Em­ma

L'Obs - - Critiques - NI­CO­LAS SCHALLER

20 sep­tembre 1973 : Billie Jean King, 29 ans, n° 1 mon­diale du ten­nis fé­mi­nin, joue face à Bob­by Riggs, 55 ans, ex-gloire du cir­cuit mas­cu­lin. Plus qu’un match d’ex­hi­bi­tion, c’est un com­bat : ce­lui du fé­mi­nisme et de la li­bé­ra­tion des moeurs contre le ma­chisme de l’Amé­rique tra­di­tion­nelle. Riggs, le phal­lo­crate vieillis­sant, ex­cen­trique et flam­beur, contre King, la pro­gres­siste en­ga­gée, en couple mixte à la ville, les­bienne dans le pri­vé. Un rôle en or pour Em­ma Stone (pho­to), la Hepburn d’au­jourd’hui, plus Ka­tha­rine qu’Au­drey, face à un Steve Ca­rell gri­son­nant et ca­bo­tin, ver­sion dé­ver­gon­dée de Spen­cer Tra­cy. Feel-good mo­vie pé­tillant et per­ti­nent, « Bat­tle of the Sexes » (en salles le 22 no­vembre), après « Bird­man », « La La Land » et l’os­car de la meilleure ac­trice, prouve qu’Em­ma fait les bons choix.

AVANT-PRE­MIÈRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.