Im­pos­sible n’est pas fran­çais !

L'Officiel de La Franchise - - ÉDITO -

19 no­vembre. 23 heures. Le stade de France vient de cha­vi­rer dans le bon­heur. Avec lui, la na­tion en­tière tombe dans une émo­tion in­des­crip­tible. Après une cam­pagne de qua­li­fi­ca­tion et deux matchs de bar­rage ex­trê­me­ment com­pli­qués, l’équipe de France de foot­ball s’est fi­na­le­ment qua­li­fiée pour la coupe du monde au Bré­sil qui dé­bu­te­ra en juin 2014. Quelques heures avant le 2e ren­dez­vous contre les Ukrai­niens, peu nom­breux étaient ceux qui au­raient mi­sé sur la qua­li­fi­ca­tion de l’équipe na­tio­nale. Il au­ra fal­lu 90 mi­nutes pour que la ma­gie opère. Mais peu­ton réel­le­ment par­ler de ma­gie ? Non. Au-de­là des en­jeux spor­tifs, il faut re­te­nir deux choses de ce match, deux élé­ments qui peuvent s’ap­pli­quer dans le quo­ti­dien de cha­cun d’entre nous. Tout d’abord, en tra­vaillant en équipe, rien n’est im­pos­sible. Ce prin­cipe, cher à la culture fran­çaise (ne dit-on pas “im­pos­sible n’est pas fran­çais” ?), nous avons tous ten­dance à l’ou­blier par mo­ments. Les dif­fé­rentes ma­ni­fes­ta­tions du mois de no­vembre, les in­ci­dents qui ont émaillé l’adop­tion de la loi du ma­riage pour tous il y a quelques mois… nous le prouvent. Pour­tant, c’est en­semble que nous réus­si­rons ! Nous de­vons donc com­battre la di­vi­sion. Ce­la est vrai à l’échelle du pays, des ins­ti­tu­tions, des en­tre­prises… Le deuxième en­sei­gne­ment que nous pou­vons ti­rer de cette vic­toire tel­le­ment his­to­rique du 19 no­vembre qu’elle mar­que­ra à coup sûr les an­nales du sport fran­çais, c’est cette joie et les scènes de liesse po­pu­laire qui ont par­cou­ru l’en­semble de notre ter­ri­toire. Non ! Les Fran­çais ne sont pas ce peuple de grin­cheux, de râ­leurs, qui broient du noir, dé­testent leur tra­vail et leur en­tre­prise. L’unique vé­ri­té, c’est qu’ils ne de­mandent qu’à s’en­flam­mer ! Et là c’est à nos hommes po­li­tiques, di­ri­geants, ma­na­gers, et aus­si fran­chi­seurs et fran­chi­sés… de com­prendre le mes­sage et de savoir le su­bli­mer. Oui, c’est à vous de jouer, ou plu­tôt à nous de jouer ! Car quels que soient l’état de notre pays et de la conjonc­ture éco­no­mique mon­diale, nous avons notre des­tin entre les mains. En at­ten­dant que la si­tua­tion glo­bale s’amé­liore, ne bou­dons pas notre plai­sir. Certes, la France n’a pas (en­core ?) ga­gné la coupe du monde de foot­ball ! Mais le fait d’être pré­sents au Bré­sil est dé­jà un for­mi­dable vec­teur d’es­poir ! L’es­poir fait vivre, en­core un prin­cipe que nous nous de­vons de rap­pe­ler à nos mé­moires plus ré­gu­liè­re­ment…

di­rec­teur des ré­dac­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.