un par­cours pour les pro­fes­sion­nels et un autre pour les néo­phytes

Créé en 2009 et lan­cé en fran­chise en 2010, Lynx RH est un ré­seau qui dé­ve­loppe des agences d’em­ploi pour can­di­dats en in­té­rim, CDD ou CDI. L’en­tre­prise pro­pose deux par­cours de for­ma­tion : un des­ti­né à ceux is­sus du mé­tier et l’autre pour les non-ini­tié

L'Officiel de La Franchise - - ANALYSE - Par In­no­cen­tia AGBE

CHEZ Lynx RH, la for­ma­tion ini­tiale peut s’éta­ler sur les trois pre­miers mois d’ac­ti­vi­té. Deux par­cours sont pro­po­sés : un pour les pro­fes­sion­nels du sec­teur et l’autre pour les no­vices. En fait les deux ca­té­go­ries ont un tronc com­mun. Pour les pre­miers, la for­ma­tion s’ar­rête là tan­dis que pour les se­conds elle conti­nue en­suite. “Les gens is­sus du mé­tier ont une for­ma­tion plus courte de 8 jours dont 3 en in­di­vi­duel dans leur agence au mo­ment de leur ou­ver­ture. Les autres, il faut les for­mer da­van­tage. Nous les ac­com­pa­gnons donc via 18 jours de for­ma­tion”, ex­plique Ar­naud We­ckons­ki, di­rec­teur as­so­cié d’Al­phyr (fran­chi­seur de Lynx RH).

Le tronc com­mun

Ce tronc com­mun de 8 jours com­mence par 5 en for­ma­tion col­lec­tive. Une jour­née est

consa­crée à la par­tie ju­ri­dique comme la

lé­gis­la­tion so­ciale. “À la fin de cette jour­née, on leur re­met un do­cu­ment avec des cas pra­tiques”, ex­plique Ar­naud We­ckons­ki. La ses­sion est as­su­rée par une ju­riste. Le 2e jour est dé­dié au sys­tème d’in­for­ma­tion.

Il s’agit de l’ou­til qui per­met no­tam­ment de

Les néo­phytes ont 10 jours de for­ma­tion sup­plé­men­taires.”

faire les contrats de travail, les fiches de paye ou en­core les fac­tures. Il sert aus­si à gé­rer la re­la­tion avec les can­di­dats. “C’est un sys­tème d’in­for­ma­tion RH. Cette for­ma­tion est as­su­rée par une spé­cia­liste sa­la­riée de la tête de ré­seau”, dé­ve­loppe Ar­naud

We­ckons­ki. La 3e ses­sion se concentre sur

le sour­cing et le re­cru­te­ment. L’ob­jec­tif est d’abor­der la par­tie “re­cru­te­ment du can­di­dat”. Les par­ti­ci­pants re­çoivent des conseils sur comment les at­ti­rer, mettre en place une an­nonce, or­ga­ni­ser un en­tre­tien de re­cru­te­ment et en faire la syn­thèse ou en­core uti­li­ser les job boards. La 4e jour­née est dé­diée à la par­tie com­mer­ciale et pros­pec­tion. “Il s’agit de la pros­pec­tion dans le cadre du lan­ce­ment d’une agence : Comment iden­ti­fier ses in­ter­lo­cu­teurs, faire de la pros­pec­tion té­lé­pho­nique et phy­sique, ré­di­ger des pro­po­si­tions com­mer­ciales ou en­core faire un en­tre­tien de dé­cou­verte avec le client”,

dé­crit Ar­naud We­ckons­ki.

Chez le fran­chi­sé

Dans le tronc com­mun sont aus­si pré­vus 3 jours de for­ma­tion dans l’uni­té du fran-

chi­sé. Ils ont lieu quand ce der­nier a com­men­cé son ac­ti­vi­té. En tout cas quand il est ins­tal­lé et opé­ra­tion­nel. La pre­mière jour­née sert à abor­der les as­pects comp­tables et fi­nan­ciers comme comment gé­rer la tré­so­re­rie. Puis, il y a deux jour­nées dis­tinctes, une le 1er mois et l’autre le 2e, pen­dant les­quelles une per­sonne va ve­nir épau­ler le fran­chi­sé au mo­ment de la clô­ture men­suelle. “Il s’agit de la pre­mière fois où il va faire un contrat, des re­le­vés d’heures ou en­core les fac­tures”,

ex­plique Ar­naud We­ckons­ki.

Vis ma vie

En plus des élé­ments ci­tés plus haut, les néo­phytes ont 10 jours de for­ma­tion sup­plé­men­taires. Ils se font sur deux se­maines consé­cu­tives de cha­cune 5 jours. “C’est un

peu un ‘vis ma vie’”, dé­crit le di­rec­teur as­so­cié d’Al­phyr. En fait, le fran­chi­sé va tra­vailler pen­dant tout ce temps aux cô­tés d’un consul­tant dans une agence Lynx RH. “Sur une se­maine, il va faire des tâches ex­trê­me­ment ré­pé­ti­tives comme ef­fec­tuer les contrats dans les 48h, gé­rer les re­nou­vel­le­ments, faire le point avec les clients. Ce­la fait par­tie de la ges­tion ad­mi­nis­tra­tive d’une agence”, ex­plique Ar­naud We­ckons­ki. Le fran­chi­sé pour­ra aus­si s’en­traî­ner à cher­cher des can­di­dats en dé­po­sant des an­nonces, en par­cou­rant les sites d’em­ploi, sé­lec­tion­nant les CV, en ef­fec­tuant des pré-qua­li­fi­ca­tions, des en­tre­tiens ou en­core des syn­thèses de re­cru­te­ment. Puis, il aborde la phase com­mer­ciale. “On a re­cru­té un can­di­dat et main­te­nant il faut le pla­cer”, ex­plique Ar­naud We­ckons­ki. Il s’agit donc d’ap­prendre à faire de la pros­pec­tion : ci­bler les en­tre­prises, les ap­pe­ler, prendre des ren­dez-vous. La per­sonne en for­ma­tion ap­prend aus­si comment gé­rer ce ren­dez-vous chez le client et bien ré­di­ger une offre com­mer­ciale. Tout ce­la se passe dans une agence pi­lote dans le 17e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris.

Et après ?

“Je consi­dère que la for­ma­tion doit conti­nuer

tout au long de l’an­née”, tient à pré­ci­ser Ar­naud We­ckons­ki. Ain­si tous les mois, une per­sonne du siège passe dans chaque agence au mi­ni­mum une jour­née. “C’est de l’ac­com­pa­gne­ment, on ne le compte pas au titre de la for­ma­tion mais ce­la en fait par­tie”, pour­suit le di­rec­teur as­so­cié d’Al­phyr. Se­lon ce der­nier, ce­la per­met de ré­pondre à des pro­blé­ma­tiques ren­con­trées par les fran­chi­sés au fur et à me­sure de leur ac­ti­vi­té. En­suite, les fran­chi­sés sont éga­le­ment for­més en fonc­tion de l’évo­lu­tion du concept. Cinq jours par an y sont consa­crés. Par exemple, il y a des mo­dules de for­ma­tion “mé­tier” (tran­sports et lo­gis­tique, in­dus­trie…) ou en­core des ses­sions dé­diées à l’évo­lu­tion du sys­tème d’in­for­ma­tion. En fait, les fran­chi­sés ont à leur dis­po­si­tion un ca­ta­logue de for­ma­tions dans le­quel ils peuvent choi­sir celles qu’ils veulent suivre. Ain­si en plus des évo­lu­tions du concept, cer­taines for­ma­tions sont des bases et peuvent être pro­po­sées plu­sieurs an­nées de suite comme “né­go­cier un contrat CDI avec un client” ou “ef­fec­tuer l’au­dit des risques de son agence”. Ces jour­nées se dé­roulent à Pa­ris. À noter que chaque sa­la­rié d’une agence doit suivre le tronc com­mun de for­ma­tion de cinq jours quel que soit son poste. Ce­la est à la charge du fran­chi­sé.

Laure Van Ee­clo et Alexis Fon­te­nette, di­rec­teurs de l’agence Lynx RH de Cler­mont-Ferrand.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.