c’est le plai­sir qu’on y prend !

La dif­fé­rence entre faire son tra­vail et bien le faire,

L'Officiel de La Franchise - - ÉDITO -

Si la ten­dance est à tou­jours plus de trans­pa­rence, il faut bien avouer qu’il reste en­core une marge de pro­gres­sion...”

LE plai­sir à exer­cer une ac­ti­vi­té contri­bue for­te­ment à op­ti­mi­ser les ré­sul­tats que l’on va en ti­rer, mais il faut se gar­der d’ap­pli­quer ce prin­cipe pour le choix d’une fran­chise. Évi­dem­ment, la ten­ta­tion est forte, pour en­tre­prendre en fran­chise, de pen­ser que tout est pos­sible, qu’il suf­fit de lais­ser libre cours à ses im­pul­sions pour faire le bon choix, face à la mul­ti­pli­ci­té des concepts et des en­seignes . Et bien non ! C’est là un pen­chant qui vient pol­luer le ju­ge­ment et au fi­nal bien mal orien­ter un choix, ô com­bien en­ga­geant dans la vie du fu­tur fran­chi­sé. Pour nous, à L’Of­fi­ciel de la Fran­chise, il y a deux ques­tions qui priment sur toutes les autres, et nous pen­sons qu’il est in­utile d’al­ler plus en avant dans ce type de projet sans y avoir clai­re­ment ré­pon­du. La pre­mière concerne son propre diag­nos­tic. Quels sont mes réelles com­pé­tences, mon sa­voir et mes ap­ti­tudes qui me pré­dis­posent à être bon dans tel ou tel sec­teur ou ac­ti­vi­té ? Et la se­conde, quelle est exac­te­ment la ren­ta­bi­li­té de mon projet et est-elle com­pa­tible avec ce que j’at­tends vrai­ment, ce dont j’ai be­soin et dans quel dé­lai ? C’est plus sur cette der­nière pro­blé­ma­tique que la ré­dac­tion s’est pen­chée dans ce nu­mé­ro. Nous avons vou­lu vous ap­por­ter un éclai­rage sur cette fa­meuse ren­ta­bi­li­té des ré­seaux, car si la ten­dance est à tou­jours plus de trans­pa­rence, il faut bien avouer qu’il reste en­core une marge de pro­gres­sion... Nous avons pris le par­ti de vous don­ner une ana­lyse de quatre sec­teurs em­blé­ma­tiques en fran­chise et d’in­ter­ro­ger des en­seignes lea­ders (en chiffre d’af­faires, se­lon le ca­bi­net Xerfi), mais aus­si et sur­tout de vous trans­mettre une mé­thode et des conseils pour vous faire l’idée la plus juste de la ren­ta­bi­li­té de votre projet. Car ne l’ou­bliez pas, la condi­tion es­sen­tielle pour op­ti­mi­ser votre plai­sir au quo­ti­dien, c’est de gar­der ce projet, au­tre­ment dit qu’il soit pé­renne !

Bonne lec­ture.

Par Laurent Mi­naud, di­rec­teur de la pu­bli­ca­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.