Le cadre, ce hé­ros ?

L'Officiel de La Franchise - - NEWS -

“I ls ont les moyens de leurs am­bi­tions”, “ils ar­rivent très mo­ti­vés”, “ils sont au­da­cieux mais très

vi­gi­lants”, “ils ont une vi­sion de leur business sur le long terme”… La liste des ver­tus prê­tées aux cadres se lan­çant dans un pro­jet de fran­chise n’en fi­nit plus. Comme vous le dé­cou­vri­rez dans notre en­quête de ce mois-ci (page 34), c’est donc na­tu­rel­le­ment qu’ils se ré­vèlent ex­trê­me­ment ap­pré­ciés des ré­seaux. Qu’est-ce qui peut bien pous­ser un cadre, par­fois confor­ta­ble­ment ins­tal­lé dans un poste, exer­çant des fonc­tions gé­né­ra­le­ment va­lo­ri­sées so­cia­le­ment et bien ré­mu­né­rées, à chan­ger de vie et à se lan­cer dans l’aven­ture de la fran­chise ? Les his­toires sont mul­tiples mais un fil conduc­teur les re­lie très sou­vent : l’en­vie d’être eux-mêmes et de se ré­vé­ler. Les por­traits que vous dé­cou­vri­rez au fil de ces pages le confirment. Mais ils sou­lignent aus­si que bien que re­cher­chés et cour­ti­sés, les cadres ne sont pas pour au­tant des fran­chi­sés su­per-hé­ros. Ceux que nous avons in­ter­ro­gés re­con­naissent que l’en­trée dans leur nou­velle vie ne s’est pas faite sans ef­forts : “pé­riodes de vaches maigres”, “ho­raires

élas­tiques”, dif­fi­cul­tés lors des pre­miers re­cru­te­ments et so­li­tude lors­qu’ils ont dé­mar­ré sans sa­la­rié. Bien sûr, la fran­chise ap­porte de nom­breuses ré­ponses. Reste que pour un an­cien sa­la­rié qui a connu l’at­mo­sphère très en­tou­rée des grandes en­tre­prises, le­ver le ri­deau le ma­tin, at­tendre et ser­vir le client, gé­rer les for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives, puis fer­mer la bou­tique seul tard le soir peut se ré­vé­ler an­gois­sant et ver­ti­gi­neux. Quelles que soient vos qua­li­tés, se lan­cer dans l’en­tre­pre­neu­riat com­porte tou­jours une part d’in­con­nu. Alors pre­nez le temps d’échan­ger avec des membres du ré­seau (c’est aus­si ce qui fait sa force !) et de vous as­su­rer que votre nou­veau cos­tume de fran­chi­sé vous sié­ra. Car une fois dans l’aven­ture, vous le met­trez sans nul doute à rude épreuve. Et sur­tout, ne pré­sa­gez pas de vos pou­voirs ! Seuls l’ac­tion et le ter­rain vous ré­vé­le­ront si, en ma­tière de fran­chise, vous êtes plu­tôt Clark Kent ou Su­per­man, Pe­ter Par­ker ou Spi­der-Man.

“Bien que re­cher­chés et cour­ti­sés, les cadres ne sont pas pour au­tant des fran­chi­sés su­per-hé­ros.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.