Loup, y es-tu ?

L'Officiel de La Franchise - - ÉDITO - Aline GÉ­RARD,

CER­TAINS consi­dèrent le chef d’en­tre­prise comme le loup à abattre, d’autres comme une vache à traire. Peu voient en lui le che­val qui tire le char.” De­puis Chur­chill, les choses n’ont pas vrai­ment chan­gé. Même si les Fran­çais semblent au fil des an­nées por­ter un re­gard moins in­tran­si­geant vis-à-vis des di­ri­geants de TPE et de PME, dont font par­tie les fran­chi­sés.

Et lorsque qu’un re­pre­neur ex­té­rieur se pré­sente pour re­prendre les rênes de leur en­tre­prise, chez les sa­la­riés, c’est l’ins­tinct ani­mal qui re­fait sur­face, la peur et la mé­fiance qui pré­do­minent. Re­prendre une en­tre­prise qui compte dé­jà des col­la­bo­ra­teurs connais­sant le mé­tier et la clien­tèle est une for­mi­dable op­por­tu­ni­té, pour qui sait en­traî­ner les sa­la­riés der­rière lui, ga­gner leur confiance et les convaincre que le nou­veau pro­jet pour le­quel ils vont de­voir se battre est le bon. Car comme le sou­li­gnait éga­le­ment le Vieux Lion, “il n’y a rien de né­ga­tif dans le chan­ge­ment, si c’est dans la bonne di­rec­tion”.

L’un des pièges de la re­prise d’en­tre­prise est donc de ne pas me­su­rer l’am­pleur de la tâche. Pour être cré­dible en tant que lea­der, en­core faut-il sa­voir clai­re­ment où l’on va et dans quoi on met réel­le­ment les pieds. Car les bonnes af­faires ser­vies sur un pla­teau ne courent pas les rues. Gare aux mi­rages !

Bien sûr, dans toute trans­mis­sion, un rap­port de confiance doit s’ins­tal­ler avec le cé­dant. Ce n’est pas pour au­tant que vous de­vez tout prendre pour ar­gent comp­tant, ni vous pré­ci­pi­ter. Même lors­qu’il est hon­nête (et ce n’est pas tou­jours le cas !), son at­ta­che­ment à l’en­tre­prise pour la­quelle il s’est in­ves­ti risque de faus­ser son re­gard. À vous donc de vous plon­ger dans une ana­lyse ap­pro­fon­die avant d’en­ga­ger toutes vos éco­no­mies dans ce pro­jet.

Même s’il est illu­soire, après une re­prise d’en­tre­prise, de croire que l’on pour­ra ou­vrir tous les ti­roirs et pla­cards sans y dé­ni­cher un seul ca­davre, tout le ta­lent du re­pre­neur consiste à faire en sorte que leur nombre soit li­mi­té… Pour conti­nuer avec Chur­chill, “le vrai gé­nie ré­side dans l’ap­ti­tude à éva­luer l’in­cer­tain, le ha­sar­deux, les in­for­ma­tions conflic­tuelles”.

Pour ce­la, vous de­vez donc exi­ger des ré­ponses claires et étayées de la part du cé­dant. Car comme une autre per­son­na­li­té po­li­tique ne se gêne pas pour le rap­pe­ler, quand c’est flou… c’est qu’il y a un loup !

“Pour être cré­dible en tant que lea­der, en­core faut-il sa­voir clai­re­ment où l’on va et dans quoi on met réel­le­ment les pieds.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.