CASH ma­chine ?

L'Officiel de La Franchise - - ÉDITO - Aline GÉ­RARD, rédactrice en chef.

VVous avez de grandes am­bi­tions. De­ve­nir fran­chi­sé et te­nir un point de vente ou deux ne vous suf­fit pas. Être fran­chi­seur, pour­quoi pas ? Sauf que vous n’avez pas de concept à du­pli­quer. Ce­la tombe bien, d’autres en ont pour vous. Pour ac­com­pa­gner leur dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal, de nom­breuses en­seignes font le choix de s’ap­puyer sur des master-fran­chi­sés, pos­sé­dant une bonne connais­sance de leur ter­ri­toire et de ses spé­ci­fi­ci­tés.

Adap­ter le concept à la culture lo­cale, construire et faire gran­dir un ré­seau : la master-fran­chise est une aven­ture pas­sion­nante, qui per­met de belles suc­cess sto­ries et pour­quoi pas d’as­sou­vir ses en­vies d’ailleurs. Car il est éga­le­ment pos­sible pour un can­di­dat à l’ex­pa­tria­tion d’em­bar­quer dans ses va­lises une belle en­seigne fran­çaise à la­quelle il croit, pour s’of­frir une nou­velle vie hors de nos fron­tières. À condi­tion en­core une fois, de connaître sur le bout des doigts le pays en ques­tion. Mais at­ten­tion, comme vous le consta­te­rez dans notre En­quête (page 34), ce­la né­ces­site d’avoir les épaules so­lides. Et pas uni­que­ment d’un point de vue fi­nan­cier. La réus­site passe par le tra­vail et l’au­dace. Les sommes à en­ga­ger sont im­por­tantes et le re­tour sur in­ves­tis­se­ment loin d’être ac­quis. On est bien loin de la ma­chine à cash. Quelles que soient l’en­seigne et ses réus­sites à l’étran­ger, per­sonne ne pour­ra vous ga­ran­tir le suc­cès de votre pé­riple. Dé­fri­cheur d’un ter­ri­toire, vous em­bar­quez avec la master-fran­chise pour une ex­pé­di­tion au long cours.

“Quelles que soient l’en­seigne et ses réus­sites à l’étran­ger, per­sonne ne pour­ra vous ga­ran­tir le suc­cès de votre pé­riple.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.