TÉ­MOI­GNAGE JO­SIANE DE­LAU­NAY, FRAN­CHI­SÉE GUY HOQUET

“La lo­ca­li­té était pri­mor­diale”

L'Officiel de La Franchise - - analyse -

Ins­tal­lée de­puis no­vembre 2016 en tant que fran­chi­sée Guy Hoquet, Jo­siane De­lau­nay a avant

tout pri­vi­lé­gié le sec­teur d’im­plan­ta­tion. “Nous sommes ins­tal­lés au sud d’Or­léans, c’était une prio­ri­té pour nous. La lo­ca­li­té était pri­mor­diale, in­siste-t-elle. Étant or­léa­naise d’ori­gine, je connais­sais très bien le sec­teur et je sou­hai­tais être si­tuée dans Or­léans et non pas en pé­ri­phé­rie.” Mais pour la fran­chi­sée, trou­ver le bon em­pla­ce­ment ne fut pas de tout re­pos et une tâche si fa­cile. “Tout sim­ple­ment car il n’y a pas beau­coup d’em­pla­ce­ments va­cants sur le sec­teur. Donc quand il y en a un qui s’est li­bé­ré, il a fal­lu prendre une dé­ci­sion ra­pi­de­ment”, pré­cise Jo­siane De­lau­nay. Si­tuée dans un quar­tier où les prin­ci­paux ac­teurs du sec­teur sont pré­sents, la fran­chi­sée ne re­grette pas son im­plan­ta­tion. “Être à cô­té de la concur­rence in­suffle une dynamique, pousse à se dé­pas­ser et mo­tive les équipes à le faire”, as­su­ret-elle. Au­jourd’hui, Jo­siane De­lau­nay es­time que son sec­teur d’ac­ti­vi­té est por­teur, no­tam­ment grâce à la proximité de Paris. “Nous sommes seule­ment à 120 ki­lo­mètres de la Ca­pi­tale. Ce­la booste notre ac­ti­vi­té, c’est in­dé­niable. Les Pa­ri­siens n’hé­sitent à se dé­lo­ca­li­ser pour avoir un meilleur cadre de vie”, confie-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.