La fran­chise contri­bue à la dy­na­mi­sa­tion de notre ter­ri­toire, par Mi­chel Bou­rel, pré­sident de la FFF.

La force de la fran­chise re­pose sur l’al­liance entre deux chefs d’en­tre­prise in­dé­pen­dants qui co­opé­rent pour dé­ve­lop­per et pé­ren­ni­ser leur so­cié­té res­pec­tive. Au ni­veau lo­cal et na­tio­nal, la fran­chise contri­bue à la créa­tion d’em­plois, elle ras­semble en e

L'Officiel de La Franchise - - SOMMAIRE -

MAIS EN QUOI LA FRAN­CHISE EST-ELLE CRÉA­TRICE D’AC­TI­VI­TÉ ?

La fran­chise crée des en­tre­prises : 71 508 fran­chi­sés dont 74 % sont d’an­ciens sa­la­riés qui ont créé leur en­tre­prise. En 2016, plus de 2 000 en­tre­prises ont été créées, elle consti­tue ain­si un for­mi­dable ou­til de re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle et contri­bue à la lutte contre le chô­mage ! D’autre part, elle sauve des en­tre­prises : de plus en plus de com­mer­çants tra­di­tion­nels en viennent à la fran­chise afin d’as­su­rer leur ave­nir. Ils se donnent ain­si, tout en res­tant in­dé­pen­dants, les moyens mo­dernes pour faire face à la concur­rence des grands groupes in­té­grés.

Elle crée et sau­ve­garde des em­plois : un fran­chi­sé em­ploie en moyenne 7 sa­la­riés en équi­va­lant temps plein. Bien évi­dem­ment les ré­seaux se dé­ve­lop­pant gé­nèrent des em­plois chez le fran­chi­seur éga­le­ment et les four­nis­seurs (em­plois in­di­rects).

La fran­chise gé­nère du chiffre d'af­faires : en 20 ans, le chiffre d'af­faires a dou­blé pour at­teindre plus de 55 mil­liards d’eu­ros en 2016. C'est bien la preuve que fran­chi­seurs et fran­chi­sés ré­pondent aux at­tentes du consom­ma­teur et qu'ils savent les dé­tec­ter. Elle dy­na­mise l’ac­ti­vi­té lo­cale, celle des villes et centres-villes de toute taille : 49 % des im­plan­ta­tions en fran­chise se font dans les

villes de moins de 25 000 ha­bi­tants. Les ma­ga­sins sont à la fois en centre-ville, pé­ri­phé­rie et centres com­mer­ciaux. La fran­chise par­ti­cipe à la mo­der­ni­sa­tion du com­merce : l'hô­tel­le­rie, la bou­lan­ge­rie, la coif­fure, les fleu­ristes, l’en­tre­tien au­to­mo­bile en sont des exemples. En ef­fet, les fran­chi­seurs font évo­luer leur concept et leur sa­voir-faire, pour ré­pondre aux at­tentes de leurs fran­chi­sés et de leurs clients.

C’est un for­mi­dable vec­teur à l'ex­por­ta­tion : 22 % des en­seignes fran­çaises sont ex­por­ta­trices, elles créent ain­si un ré­seau à leur en­seigne dans les pays tout en ex­por­tant des pro­duits et des tech­no­lo­gies au tra­vers du sa­voir-faire. Ce sys­tème com­mer­cial s'est dé­ve­lop­pé en s'adap­tant aux be­soins des consom­ma­teurs qui en rai­son de leur mode de vie de­mandent de la com­mo­di­té, de la qua­li­té, du ser­vice et un bon rap­port qua­li­té/ prix. Parce que ce mo­dèle d’en­tre­pre­neu­riat per­met d’en­vi­sa­ger la créa­tion d’en­tre­prise de fa­çon plus se­reine, il offre ain­si une réelle so­lu­tion de re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle aux ac­tifs en quête de chan­ge­ment, tout en créant de nom­breuses ri­chesses pour notre pays. Les pro­chains RDV fran­chise : En­tre­prendre en fran­chise, Pour­quoi pas vous ? : confé­rences et portes ou­vertes dans 17 villes de France du 9 au 22 oc­tobre 2017 www.en­tre­prendre-fran­chise.com Top Fran­chise Mé­di­ter­ra­née à Mar­seille, les 9 et 10 oc­tobre 2017 www.top­fran­chi­se­med.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.