En­quête

L'Officiel de La Franchise - - SOMMAIRE - En­quête réa­li­sée par Pau­line BANDELIER

CHAN­GER DE VIE GRÂCE À LA FRAN­CHISE

Vous rê­vez de tout pla­quer et de chan­ger de vie ? La fran­chise est peut-être la so­lu­tion. Dans beau­coup de cas, le ré­seau ap­porte la sé­cu­ri­té et le sou­tien né­ces­saires pour réus­sir sa tran­si­tion pro­fes­sion­nelle. À condi­tion de faire les bons choix et de bien pré­pa­rer son pro­jet en amont. Voi­ci quelques par­cours ins­pi­rants qui vous ai­de­ront peut-être à sau­ter le pas.

DANS le contexte éco­no­mique ac­tuel, la fran­chise donne l’op­por­tu­ni­té de

re­bon­dir pro­fes­sion­nel­le­ment”, af­firme Ro­seMa­rie Moins, res­pon­sable for­ma­tion et pro­mo­tion au sein de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de la fran­chise. En ef­fet, plus de 75 % des fran­chi­sés sont d’an­ciens sa­la­riés, beau­coup se tour­nant vers cette op­tion à la suite d’un li­cen­cie­ment. Pour ceux qui ont tou­jours rê­vé de s’aven­tu­rer dans l’en­tre­pre­neu­riat, ce sys­tème pré­sente de nom­breux avan­tages qui aident à sau­ter le pas : “On pro­fite de la no­to­rié­té d’une marque et on ré­plique un mo­dèle qui a fait ses preuves et qui fonc­tionne”, rap­pelle Rose-Ma­rie Moins. Autre rai­son de se lan­cer en fran­chise : on bé­né­fi­cie des conseils de la tête de ré­seau et on est pris en charge du dé­but à la fin du pro­jet, ce

ses re­cherches vers le sec­teur des éco­no­mies d’éner­gie et choi­sit Tryba, spé­cia­liste de la fa­bri­ca­tion de fe­nêtres en PVC. Le 6 jan­vier 2017, Jean-Phi­lippe Chouade signe la re­prise d’un ma­ga­sin de 10 sa­la­riés à L’Aigle, en Normandie. Un chan­ge­ment de lieu éga­le­ment pour le chef d’en­tre­prise qui avait jus­qu’à pré­sent tou­jours tra­vaillé à Pa­ris. “Je n’en pou­vais plus des em­bou­teillages ; j’ai tou­jours une heure de trans­port mais je n’ai per­sonne sur la route, je suis ra­vi”, se ré­jouit-t-il. S’il a ra­che­té un com­merce qui tour­nait, l’ap­pren­tis­sage reste im­por­tant : il doit maî­tri­ser une lé­gis­la­tion com­plexe sur la ges­tion des res­sources hu­maines et se for­mer à la me­nui­se­rie. Autre dé­fi pour Jean-Phi­lippe Chouade : être main­te­nant le seul maître à bord. “Je me sens plus libre mais aus­si plus seul face aux dé­ci­sions que j’ai à prendre, ce que j’avais peut-être mal ap­pré­hen­dé au dé­part”, confie-t-il. En dé­pit de ces chal­lenges au dé­mar­rage, le jeune fran­chi­sé es­père amor­tir son in­ves­tis­se­ment d’ici 3 à 5 ans et am­bi­tionne en­suite d’ou­vrir d’autres ma­ga­sins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.