DIAG­NOS­TIC PER­FOR­MANCE RÉ­SEAU

L'Officiel de La Franchise - - ANALYSE -

DIP 74 % Contrat 73 %

COM­MEN­TAIRES :

En l’état des do­cu­ments qui ont été sou­mis à notre ana­lyse, il res­sort que l’en­seigne Shiva dis­pose de nom­breux élé­ments per­met­tant de mettre en avant et de va­lo­ri­ser son concept et ses suc­cès, mais qu’un ef­fort de for­ma­li­sa­tion et de mise à jour n’a semble-t-il pas été suf­fi­sam­ment fait sur son do­cu­ment d’in­for­ma­tion pré­con­trac­tuel (DIP) ain­si que sur le contrat de fran­chise. S’agis­sant du DIP, alors qu’un ef­fort est réa­li­sé sur les points forts de Shiva et ses suc­cès, un cer­tain nombre de do­cu­ments utiles et né­ces­saires ne sont plus à jour. (L’étude de mar­ché na­tio­nale date de 2011, les élé­ments sur le mar­ché lo­cal sont ab­sents, le K-bis date de 2014, les comptes an­nuels ne nous ont pas été re­mis …). Cer­taines in­for­ma­tions sont ab­sentes comme les dates de si­gna­ture ou de re­nou­vel­le­ment des contrats, le cas échéant si des fran­chi­sés ont quit­té le ré­seau et pour­quoi ? S’agis­sant du contrat de fran­chise, si ce­lui-ci est glo­ba­le­ment équi­li­bré, il pour­rait ac­croître la confiance à l’égard des can­di­dats à la fran­chise en fai­sant l’ob­jet d’une so­lide re­mise à ni­veau. (Do­mia Groupe ou Aca­do­mia ? Ar­ticle L 330-3 du Code de la concur­rence au lieu du Code de com­merce, tient-il compte de la ré­forme du droit des contrats ?). Le contrat manque éga­le­ment sur cer­taines dis­po­si­tions de pré­ci­sions : In­ter­net, clause de non af­fi­lia­tion à re­voir, cla­ri­fi­ca­tion sur la li­ber­té du fran­chi­sé de faire des pu­bli­ci­tés lo­cales, etc. En conclu­sion, la dy­na­mique du ré­seau Shiva de­vrait se trans­for­mer dans le DIP et le contrat de fran­chise, par une re­mise à jour et un ef­fort de mar­ke­ting. Le diag­nos­tic per­for­mance ré­seau (DPR) est un in­dice créé et dé­ve­lop­pé par le ca­bi­net Fran­chise Ma­na­ge­ment. Il per­met de me­su­rer le ni­veau de maî­trise du mé­tier de fran­chi­seur. Plus de 400 points de contrôle ré­par­tis en huit do­maines (concept, sa­voir-faire, fi­nan­cier, dé­ve­lop­pe­ment, ani­ma­tion ou en­core ju­ri­dique…) peuvent être ana­ly­sés. Ap­pré­cier le ni­veau de maî­trise du mé­tier de fran­chi­seur d’une en­seigne sup­pose une ana­lyse com­plète car la co­hé­rence glo­bale entre chaque do­maine est toute aus­si im­por­tante que leur éva­lua­tion in­trin­sèque. Dans le cas pré­sent, seul le do­maine ju­ri­dique (DIP et contrat d’adhé­sion) a été sou­mis à l’in­dice, soit 50 points de contrôle sur les 400. Cette ana­lyse, par­tielle, a été ef­fec­tuée sur la base des élé­ments com­mu­ni­qués par l’en­seigne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.