My Big Bang élec­trise la salle de sport

L'Officiel de La Franchise - - ACTUALITÉS -

An­cien di­rec­teur gé­né­ral de l’agence de ser­vices à la per­sonne Mé­nage à trois qu’il avait co­fon­dée, Ste­fan Schaaps a été bluf­fé quand il a dé­cou­vert l’élec­tro­sti­mu­la­tion mus­cu­laire. “Avec la tech­no­lo­gie Mi­ha Bo­dy­tec, on se muscle grâce à des pos­tures ac­tives, tout en contrac­tant les muscles et ce, sur tout le corps, en vingt mi­nutes chro­no, ex­pli­quet-il. C’est par­fait pour les gens qui n’ont pas le temps ou qui ne veulent pas al­ler dans une salle de sport.” La pre­mière uni­té a ou­vert en sep­tembre 2016 dans le 15e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris, une se­conde a sui­vi dans le 2e huit mois plus tard et la troi­sième dans le 16e en sep­tembre 2018. “Les pre­miers fran­chi­sés ou­vri­raient idéa­le­ment avant fin 2018”, es­père-t-il. Où ? Par­tout en France, avec des pré­fé­rences pour Pa­ris et la ré­gion Île-de-France, ain­si que toutes les grandes ag­glo­mé­ra­tions et villes un peu plus pe­tites en pro­vince. Ste­fan Schaaps cherche des fran­chi­sés “vrai­ment mo­ti­vés par l’en­tre­pre­neu­riat en fran­chise”, que ce soit des per­sonnes is­sues du mi­lieu du sport ou du bien-être, des an­ciens spor­tifs de haut ni­veau, des coachs ou même des gens en re­con­ver­sion. “J’ai­me­rais ou­vrir une cen­taine d’uni­tés d’ici cinq à sept ans. D’abord, une dou­zaine se­rait une pre­mière étape, qu’il ne faut pas né­gli­ger. En­suite, la vi­tesse de croi­sière se­rait plus im­por­tante pour en ou­vrir entre trente et cin­quante par an”. Cô­té fi­nances, le droit d’en­trée est de 14 500 eu­ros. La re­de­vance de 900 eu­ros, “dont 180 pour la com­mu­ni­ca­tion”, est à ver­ser men­suel­le­ment. Pour un in­ves­tis­se­ment com­pris entre 70 000 et 100 000 eu­ros, l’ap­port re­com­man­dé est de 30 000 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.