“La tête de ré­seau doit en­ca­drer la mise en place de la ré­gle­men­ta­tion dans les points de vente”

L'Officiel de La Franchise - - PREMIERS PAS EN FRANCHISE -

Au sein du ré­seau Guy Ho­quet, le RGPD a été mis en place dès l'an­nonce du dé­cret. "Nous avons sui­vi des for­ma­tions afin d'être in­col­lable sur le su­jet et d'être en me­sure d'ac­com­pa­gner le ré­seau, de ré­pondre aux ques­tions, de for­mer nos fran­chi­sés et de mettre en place la ré­forme dans les points de vente", ex­plique Gré­go­ry Losson, di­rec­teur mar­ke­ting et di­gi­tal chez Guy Ho­quet. Le ré­seau s'est éga­le­ment fait ac­com­pa­gner par un ca­bi­net ex­té­rieur pour réa­li­ser un au­dit sur le RGPD et mettre en place les ac­tions adé­quates, aus­si bien au siège que vis-à-vis des ou­tils uti­li­sés par les fran­chi­sés. Sur­tout, de l'in­for­ma­tion sur le su­jet a été dif­fu­sée à tout le ré­seau, aus­si bien via des lettres sur l'ac­tua­li­té ju­ri­dique au­tour du RGPD que par des ac­tions de e-lear­ning. "Nous avons fait en sorte que le RGPD de­vienne un vrai su­jet pour nos fran­chi­sés. Nous les avons no­tam­ment aler­tés sur leur mode de fonc­tion­ne­ment vis-à-vis du consen­te­ment", ex­plique Gré­go­ry Losson. L'ob­jec­tif était vrai­ment que la nou­velle ré­gle­men­ta­tion entre dans les ha­bi­tudes des fran­chi­sés, afin qu'ils ne com­mettent pas d'im­pairs, no­tam­ment lors de la phase de pros­pec­tion. "Nous avons éga­le­ment in­sis­té sur le fait que nous étions à leurs cô­tés dans cette évo­lu­tion, qu'ils pou­vaient nous contac­ter pour la moindre ques­tion", ex­plique Gré­go­ry Losson. Se­lon lui, la tête de ré­seau est clé dans la mise en place de la ré­gle­men­ta­tion : “Elle doit être pré­sente pour l’en­ca­drer, no­tam­ment au ni­veau des pro­ces­sus dans les points de vente”, in­siste-t-il. Ne se­rait-ce que pour ras­su­rer les fran­chi­sés à qui le RGPD peut faire peur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.