Stra­té­gie

E.Le­clerc se lance dans l’élec­tri­ci­té et vise 3 mil­lions de clients d’ici 2021

L'Officiel de La Franchise - - SOMMAIRE -

Un géant de la dis­tri­bu­tion qui vend de l’élec­tri­ci­té ? De­puis ce jeu­di 13 sep­tembre, E.Le­clerc, pro­pose à ses clients de de­ve­nir leur four­nis­seur. Comme il y a 30 ans quand l’en­seigne a ob­te­nu, contre l’État fran­çais, la li­bé­ra­li­sa­tion du prix des car­bu­rants, le dis­tri­bu­teur ma­nie ha­bi­le­ment la guerre des prix – face à des concur­rents dé­jà nom­breux. Car de­puis 2011 et la Loi Nome (Nou­velle Or­ga­ni­sa­tion du Mar­ché de l’Élec­tri­ci­té), qui oblige EDF à vendre aux four­nis­seurs al­ter­na­tifs un quart de sa pro­duc­tion nu­cléaire, des concur­rents se sont in­tro­duits dans la brèche, de To­tal à En­gie, en pas­sant par Cdis­count et Ca­si­no, qui vendent eux aus­si de l’élec­tri­ci­té. En fai­sant le pa­ri que les Fran­çais op­te­ront de plus en plus pour les offres al­ter­na­tives à EDF, Mi­chel-Édouard Le­clerc, pré­sident de E.Le­clerc, es­père, en se lan­çant dans ce nou­veau sec­teur, “ser­vir 3 mil­lions de clients” d’ici trois ans, en mé­tro­pole.

LE MOINS CHER DU MAR­CHÉ

Un ob­jec­tif qui s’avère donc très am­bi­tieux, face à un mar­ché des four­nis­seurs al­ter­na­tifs en­com­bré. Pour l’at­teindre, E.Le­clerc, adepte des prix bas, pro­pose d’ores et dé­jà à ses clients, pour au moins un an, “10 % de ré­duc­tion par rap­port au ta­rif ré­gle­men­té de l’élec­tri­ci­té” – et 20 % dans le cas où le client vien­drait conver­tir la di­mi­nu­tion en bons d’achat à dé­pen­ser dans ses ma­ga­sins. “Notre ob­jec­tif c’est d’être le moins cher du mar­ché. Nous al­lons pro­gres­si­ve­ment étof­fer notre offre. La pro­chaine étape ce se­ra de nous ou­vrir aux pe­tites en­tre­prises”, in­dique Mi­chel-Édouard Le­clerc dans Le Pa­ri­sien. Mais en at­ten­dant, le pré­sident du groupe, qui es­père aus­si à terme “vendre de l’élec­tri­ci­té verte”, ex­plique sur son blog vou­loir “y al­ler pro­gres­si­ve­ment, la baisse des prix étant pour l’ins­tant due aux faibles marges de E.Le­clerc” mais aus­si “pou­voir ache­ter moins cher avec la pro­gres­sion de notre part de mar­ché, afin de faire bé­né­fi­cier aux clients d’éco­no­mies d’échelle”. Vien­dra plus tard “le temps de ser­vir les en­tre­prises”, an­nonce le PDG de l’en­seigne de grande dis­tri­bu­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.