LOUIS VUIT­TON, DES GARDE-TEMPS À PART

L'officiel Hommes - - SOMMAIRE - au­teur Her­vé De­wintre

Di­manche 14 mai, 11 heures, à Pa­ris. La dé­mons­tra­tion de puis­sance or­ches­trée par Louis Vuit­ton donne le tour­nis. Les ré­seaux so­ciaux cré­pitent : la dé­sor­mais cé­lèbre te­nue bleu la­vande de la nou­velle Pre­mière dame de France, des­si­née spé­cia­le­ment pour l’oc­ca­sion par Ni­co­las Ghes­quière, éclipse qua­si­ment la pas­sa­tion de pou­voir entre Fran­çois Hol­lande et Em­ma­nuel Ma­cron. Au même mo­ment, à l’autre bout de la pla­nète, à Kyo­to plus PRÉ­CI­SÉ­MENT, AU MU­SÉE MIHO, LE Dé­fi­lé CROI­SIÈRE du pres­ti­gieux mal­le­tier im­pres­sionne par son RAF­FI­NE­MENT FAS­TUEUX. Ce pres­tige et cette au­to­ri­té d’une marque née sous le Se­cond Em­pire, ce rayon­ne­ment d’une GRIFFE QUI RESTE, AU fil DES DÉ­CEN­NIES, LE FER DE lance du luxe mon­dial, ne sont évi­dem­ment pas le fruit du ha­sard ni de la chance. Car ces deux noms, Louis Vuit­ton, pro­mettent une ex­pé­rience unique. Pas un simple acte D’ACHAT NON, MAIS UNE IDEN­TI­FI­CA­TION QUA­SI my­thique entre des pro­duits de lé­gende et un art de vivre ba­sé sur l’ar­ti­sa­nat, l’in­no­va­tion et l’his­toire. Cette équa­tion éclaire d’ailleurs le pa­ra­digme mis en place pour l’hor­lo­ge­rie Vuit­ton : une hor­lo­ge­rie dif­fé­rente mais qui, en moins de deux dé­cen­nies, a réus­si le pa­ri de sé­duire à la fois les spé­cia­listes et les ESTHÈTES AVEC DES GARDE-TEMPS BÉ­NÉ­FI­CIANT d’une iden­ti­té vé­ri­table. Ham­di Chat­ti, vi­ce­pré­sident de la di­vi­sion hor­lo­ge­rie et joaille­rie de l’en­tre­prise, ex­plique ce che­mi­ne­ment :

“Tout ce que nous en­tre­pre­nons est do­mi­né par l’es­prit de sé­rieux, dit-il, c’est la rai­son pour la­quelle nous avons fon­dé la Fa­brique du temps, à Mey­rin en Suisse. Ce vaste site de 3 500 m2, conçu comme une fa­brique à idées, réunit sous un même toit tous les ta­lents et les sa­voir-faire – dé­ve­lop­pe­ment de mou­ve­ments am­bi­tieux, ca­dra­niers de Le­man Ca­drans, pro­duc­tion de boî­tiers, des­si­na­teurs – né­ces­saires au dé­ve­lop­pe­ment de montres AL­LANT BIEN AU-DE­LÀ DES FI­GURES IM­PO­SÉES.”

Des ef­forts longs et coû­teux – treize an­nées d’in­ves­tis­se­ments – mais in­dis­pen­sables pour ob­te­nir le Graal de tous hor­lo­gers : le cé­lèbre POIN­ÇON DE GE­NÈVE, LA PLUS HAUTE CER­TI­FI­CA­TION EN MA­TIÈRE DE PRO­VE­NANCE ET DE FIA­BI­LI­TÉ. UN gage d’ex­cel­lence dont la gra­vure est vi­sible sur le pont cen­tral du mou­ve­ment. L’es­thé­tique des montres Louis Vuit­ton se dis­tingue ef­fec­ti­ve­ment par leur forme et leur com­pli­ca­tion. Dès 2002, le pre­mier mo­dèle bap­ti­sé “Tam­bour” avait mar­qué LES ES­PRITS. UNE MONTRE MAS­CU­LINE DE HAUTE fac­ture, conçue comme un ma­ni­feste : le mot fai­sait ré­fé­rence à la fois au fa­meux cy­lindre des pen­dules mais aus­si aux formes des tam­bours de Ko­do. Le rayon­ne­ment de ce mo­dèle inau­gu­ral et dé­sor­mais iconique se dé­ve­loppe cette an­née, quinze ans après sa nais­sance, au tra­vers d’une nou­velle ver­sion : “Tam­bour Moon”. L’es­sence ori­gi­nelle de la montre “Tam­bour” se dé­ploie avec ce boî­tier tout en ron­deur ; ce­pen­dant le galbe in­édit, ren­trant, im­prime avec sub­ti­li­té un NOU­VEAU PRO­FIL à LA MONTRE, EN FORME DE crois­sant de lune tan­dis que la tranche, dé­sor­mais concave, ré­vèle un sa­vant jeu de LU­MIÈRES ET DE RÉ­FLEXIONS. LA COL­LEC­TION FAIT une place de choix à la fonc­tion GMT mais aus­si au ch­ro­no­graphe, deux com­pli­ca­tions in­dis­pen­sables, si co­hé­rentes avec l’uni­vers du voyage. Montre star de la col­lec­tion, la “Tam­bour Moon Tour­billon Vo­lant Poin­çon de Ge­nève” s’im­pose, avec sa mé­ca­nique théâ­trale et son sa­vant jeu de trans­pa­rence, comme une oeuvre d’art hor­lo­gère : le ca­libre LV 97 à re­mon­tage ma­nuel ré­in­ter­prète le tour­billon, la com­pli­ca­tion par ex­cel­lence, tout en of­frant un grand confort d’uti­li­sa­tion avec une ré­serve de marche de 80 heures ra­re­ment at­teinte pour ce type de ca­libre. En ré­su­mé, le nec plus ul­tra en ma­tière d’es­thé­tique et de mé­ca­nique, un exemple par­fait de ce que les ama­teurs d’hor­lo­ge­rie d’ex­cep­tion ap­pellent dé­sor­mais la “bien­fac­ture”.

Ci-des­sous, le mo­dèle “Tam­bour Moon GMT” en acier in­oxy­dable et bra­ce­let in­ter­chan­geable, Louis Vuit­ton.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.