LONGCHAMP, COM­PA­GNON DE ROUTE

De­puis sa créa­tion, Longchamp cap­ture l’es­sence du style au mas­cu­lin. Une cé­lé­bra­tion qui trouve sa pleine ex­pres­sion avec l’ou­ver­ture à Pa­ris, l’au­tomne der­nier, d’une bou­tique consa­crée à l’homme.

L'officiel Hommes - - SOMMAIRE - au­teur Her­vé De­wintre

L’homme est au coeur et, même, à l’ori­gine des créa­tions de Longchamp. Nous sommes dans les an­nées 1940, bou­le­vard Pois­son­nière à Pa­ris où se dresse une ci­vette – mot un peu oublié qui dé­signe un dé­bit de ta­bac – te­nue par la fa­mille Cas­se­grain. La li­bé­ra­tion de Pa­ris fait souf­fler un vent d’al­lé­gresse dans la ca­pi­tale. Les sol­dats des troupes al­liées amé­ri­caines ont soif de cet art de vivre qui fait rê­ver outre-at­lan­tique. Mon­sieur Jean Cas­se­grain dé­cide alors de gai­ner ses pipes à ta­bac avec des cuirs raf­fi­nés. Le suc­cès est im­mé­diat : les sol­dats adorent, El­vis Pres­ley est fan, Sta­line aus­si. Pous­sé par ce suc­cès, mon­sieur Cas­se­grain n’au­ra de cesse de dé­ve­lop­per des ac­ces­soires dans les cuirs les plus nobles fa­çon­nés par les ar­ti­sans ma­ro­qui­niers les plus exi­geants de Pa­ris. La suite de l’his­toire est connue mais on ne se lasse pas de la ré­pé­ter : les pre­miers articles ven­dus dans les ma­ga­sins des bases amé­ri­caines de mi­li­taires ins­tal­lées en France ; 1961, l’ou­ver­ture de la cé­lèbre bou­tique de ba­gages à l’aé­ro­port de Pa­ris Or­ly ; 1971, les pre­miers ba­gages en ny­lon, le sac de voyage qui se plie en quatre et peut se glis­ser dans un étui. En ré­su­mé, les nou­veaux globe-trot­ters ont trou­vé leur em­blème, par­fai­te­ment en phase avec les be­soins de l’homme ac­tif et mo­bile. Et tou­jours au fil des dé­cen­nies, ce sa­voir-faire ar­ti­sa­nal et tra­di­tion­nel : en France, six sites de fa­bri­ca­tion gé­rés en propre, dont l’em­blé­ma­tique site de Se­gré près d’an­gers dans le Maine-et-loire, ont suc­cé­dé au mo­deste ate­lier ni­ché au der­nier étage du bu­reau de ta­bac. L’inau­gu­ra­tion, il y a quelques mois, de l’ate­lier Homme, rue Saint-ho­no­ré, en face du ma­ga­sin ami­ral, n’a donc rien d’éton­nant. Il s’agit de la pre­mière bou­tique en­tiè­re­ment dé­diée aux lignes mas­cu­lines. Dans une at­mo­sphère de loft exal­té par des ma­té­riaux pré­cieux (mé­tal sablé, pierre d’onyx, par­quet de noyer), se dé­voilent des col­lec­tions tra­vaillées dans des peaux haut de gamme : l’em­blé­ma­tique ligne “Pa­ris-or­ly” réa­li­sée en cuir d’agneau fran­çais, des porte-do­cu­ments gra­phiques, des sacs à dos souples, des be­saces in­gé­nieuses mais aus­si une pre­mière col­lec­tion de ten­nis aux dé­tails raf­fi­nés… Un tra­vail d’or­fèvre à por­ter au quo­ti­dien.

L’ate­lier Homme, 271, rue Saint-ho­no­ré, Pa­ris 1er.

Le sa­voir-faire de la mai­son Longchamp est re­con­nu de­puis plus d'un de­mi-siècle. Ici, la fa­bri­ca­tion d'un por­te­feuille.

Pipe Longchamp de forme Billiard gai­née de cro­co­dile, créée dans les an­nées 1950.

Des baskets prep­py au sac en cuir de veau (en haut à droite) à la pipe (à droite), la fa­mille Cas­se­grain a su évo­luer dans son tra­vail du cuir pour cor­res­pondre au mieux aux dé­si­rs mas­cu­lins.

Sac “Longchamp 3D” en cuir de veau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.