LA VESTE DÉ­STRUC­TU­RÉE Gior­gio Ar­ma­ni

L'officiel Hommes - - ÉDITO -

Elle est ap­pa­rue chez le créa­teur ita­lien dès les an­nées 1980. Au­tant dire qu’il en maî­trise tous les se­crets, et qu’il reste en­core au­jourd’hui le maître ab­so­lu dans ce do­maine. Il y a près de qua­rante ans, l’idée pre­mière de Gior­gio Ar­ma­ni fut de li­bé­rer les hommes du car­can in­fli­gé par la ri­gi­di­té des mon­tages tailleur. Al­lé­ger la veste de ses pad­dings et dou­blures pour en faire un vê­te­ment confor­table à por­ter au quo­ti­dien était à l’époque ré­vo­lu­tion­naire. Pas une sai­son de­puis qui n’ait eu la sienne, comme pour cet hi­ver cette ver­sion en ser­gé de laine grise cou­pé bords francs, à col cran­té et poches ap­pli­quées, qui se porte telle une se­conde peau aus­si fa­ci­le­ment qu’un pull-over. Ce qui n’en­lève rien à son élé­gance, et c’est là tout l’in­té­rêt. ar­ma­ni.com 1975 : créa­tion de la mai­son Gior­gio Ar­ma­ni. 100 % laine, la com­po­si­tion de la veste. 980 g, son poids.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.