RESCULPTER LA SIL­HOUETTE

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Sommaire - PAR AN­NA­BEL MACGOWAN

Le trai­te­ment dé­bute par des me­sures et une prise de pho­tos sous dif­fé­rents angles des zones à trai­ter. Sam da Cos­ta, res­pon­sable de la sil­houette à la cli­nique Dray à Pa­ris, pose le diag­nos­tic et éta­blit un plan de trai­te­ment per­son­na­li­sé et adap­té à chaque mor­pho­lo­gie. Il est ac­com­pa­gné d’un de­vis et d’une ex­pli­ca­tion dé­taillée du fonc­tion­ne­ment des ap­pa­reils. Les zones ci­blées sont le ventre, les hanches, les fesses, l’in­té­rieur des cuisses, la cu­lotte de che­val, les bras, l’in­té­rieur et au-des­sus des ge­noux, les mol­lets, les che­villes, le dos, le bour­re­let du sou­tien-gorge.

STI­MU­LER ET TO­NI­FIER LES MUSCLES

La pre­mière par­tie s’ef­fec­tue avec un Mil­le­nium VIP, un dis­po­si­tif mu­ni de plaques qui en­voie un cou­rant élec­trique pour sti­mu­ler les muscles et af­fi­ner la sil­houette. En même temps, des plaques in­fra­rouges chauffent à 40 °C les zones clés pour les dé­gon­fler et les drai­ner. La cha­leur in­fra­rouge as­sou­plit et li­qué­fie les cel­lules grais­seuses, ac­tive le sys­tème lym­pha­tique et san­guin. Les toxines et les dé­chets grais­seux sont en­suite éli­mi­nés par les voies na­tu­relles au cours des jours sui­vants. “S’il le faut, un trai­te­ment drai­nant à base de plantes peut être conseillé pour ac­cé­lé­rer le pro­ces­sus”, pré­cise Sam da Cos­ta. Le Mil­le­nium per­met de tra­vailler si­mul­ta­né­ment plu­sieurs zones. Al­lon­gée et san­glée par des cour­roies qui tiennent fer­me­ment en place les plaques, le cou­rant élec­trique est pa­ra­mé­tré pour qu’il soit as­sez fort, mais fa­ci­le­ment sup­por­table ; au cours de la séance de 60 mi­nutes, il se­ra aug­men­té une ou deux fois. Cette par­tie du soin est confor­table et re­laxante grâce à la cha­leur éma­nant des plaques. Dès la troi­sième vi­site, le raf­fer­mis­se­ment de­vient vi­sible et tan­gible ; les muscles sont to­ni­fiés, on perd quelques cen­ti­mètres grâce à l’ef­fet drai­nage, le corps se sent plus lé­ger et plus to­nique. Ce trai­te­ment peut être com­bi­né avec la ra­dio­fré­quence. Comp­ter 10 séances 1 à 2 fois par se­maine. \ 150 € la séance.

COM­BATTRE LES AMAS GRAIS­SEUX DE FA­ÇON LO­CA­LI­SÉE

L’ap­pa­reil Bo­dy FX com­bine ra­dio­fré­quence et massage en as­pi­ra­tion par pres­sion né­ga­tive et le trai­te­ment dure 1 heure. Chaque zone est tra­vaillée pen­dant 30 mi­nutes (par bras, cuisse, etc.). Un gel est ap­pli­qué puis la pra­ti­cienne as­pire et ba­laie l’amas grais­seux avec une pièce à main afin de le trai­ter au plus pro­fond grâce à l’as­pi­ra­tion par pres­sion

né­ga­tive. L’on res­sent une cha­leur in­tense mais sup­por­table. À la qua­trième vi­site, le ré­sul­tat est dé­jà bien vi­sible. Les bras re­trouvent leur forme et sont plus to­niques, l’as­pect fri­pé et flasque est net­te­ment amé­lio­ré. Le ventre s’apla­tit et pa­raît moins mou, la cu­lotte de che­val est moins pro­tu­bé­rante et la cel­lu­lite s’es­tompe. 5 à 6 séances par zone, 1 fois par se­maine. En en­tre­tien, 1 à 2 séances tous les 6 mois. \ À par­tir de 200 € la séance.

LIF­TER ET TO­NI­FIER LA PEAU

Pour par­faire le ré­sul­tat et ain­si amé­lio­rer l’as­pect de la peau, une ra­dio­fré­quence bi­po­laire est uti­li­sée, le Bo­dy Firm Plus. La peau est gra­duel­le­ment chauf­fée à 40 °C ou 42 °C se­lon son épais­seur et le de­gré de to­lé­rance du pa­tient à la cha­leur. Une fois le pa­ra­mé­trage ins­tal­lé, la pra­ti­cienne par­court la zone avec sa pièce à main en mou­ve­ments cir­cu­laires constants, pa­rois lé­gers, par­fois ap­puyés. C’est chaud, mais pa­ra­doxa­le­ment, l’in­con­fort res­sen­ti au dé­but de­vient vite confor­table ; la cha­leur dé­tend et l’on res­sort du trai­te­ment, qui dure 60 mi­nutes (soit 30 mi­nutes par bras ou cuisse) dé­ten­due et calme. L’ef­fet “tigh­te­ning” est vi­sible dès la troi­sième ou qua­trième séance. La peau est de­ve­nue plus to­nique, plus ferme et plus lisse, avec une meilleure tex­ture. Le ré­sul­tat fi­nal pour ces trois tech­niques in­ter­vient 1 mois après la der­nière vi­site, le temps pour la peau de fa­bri­quer ses nou­veaux col­la­gène et élas­tine, et les ef­fets per­durent au-de­là d’un an. Néan­moins, “il faut conti­nuer à faire du sport et à sur­veiller son ali­men­ta­tion. La ré­gu­la­ri­té des séances et la dis­ci­pline que l’on ap­porte à son style de vie jouent sur le ré­sul­tat”, pré­cise Sam da Cos­ta. Comp­ter 5 à 6 séances par zone 1 fois par se­maine. En en­tre­tien, 1 à 2 séances tous les 6 mois. Ces trai­te­ments sont contre-in­di­qués aux por­teurs de pro­thèses mé­tal­liques et aux femmes en­ceintes. \ À par­tir de 200 € la séance. www.dr­dray.co.uk

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.