LE FOOT LIFT

L’officiel Medecine et Chirurgie Esthetique - - Sommaire - PAR LAU­RENCE BEUR­DE­LEY

Ils su­bliment la sil­houette, af­finent les jambes, font de jo­lies fesses et signent l’al­lure. Mais ces es­car­pins, qui vous hissent à 12 cm et plus, ont aus­si l’art de faire souf­frir et d’être dé­vas­ta­teurs pour la voûte plan­taire. “Mar­cher avec des ta­lons hauts change l’ap­pui du pied”, constate le doc­teur Éric Es­sayagh, mé­de­cin es­thé­tique au Cap d’an­tibes. Il ex­plique : “Quand on est à plat, on marche en s’ap­puyant d’abord sur le ta­lon pour en­suite dé­plier le mou­ve­ment et se pro­pul­ser par l’avant du pied. Le poids du corps se ré­par­tit ain­si de fa­çon équi­li­brée se­lon le squelette du pied. Or, quand on porte des ta­lons, ce­lui-ci pèse d’avan­tage sur l’avant du pied. Le poids d’une per­sonne pe­sant 60 kg mar­chant à plat est ain­si ré­par­ti : l’ar­rière du pied sup­porte 40 kg, tan­dis que l’avant du pied en sup­porte 20. Avec des ta­lons de 4 cm, le rap­port se mo­di­fie et ces 4 cm de hau­teur de ta­lon doublent les ki­los sup­por­tés sur l’avant du pied, no­tam­ment au ni­veau de la tête du deuxième mé­ta­tarse. Il faut ajou­ter à ce­la l’af­fais­se­ment de la voûte plan­taire an­té­rieure trans­ver­sale.” Ima­gi­nez ce qui peut ar­ri­ver quand vous êtes ju­chée sur 12 cm de ta­lons… Ce constat né d’une étude réa­li­sée avec le doc­teur Phi­lippe Caix, di­rec­teur du la­bo­ra­toire d’ana­to­mie de la Fa­cul­té de mé­de­cine Bor­deaux 2, a in­ci­té le doc­teur Éric Es­sayagh à ima­gi­ner com­ment prendre en charge les dou­leurs liées au port de ta­lons hauts. Ain­si est né le pro­to­cole du “foot lift” mé­di­cal. LA TECH­NIQUE ? Le pra­ti­cien in­jecte la va­leur d’une de­mi-se­ringue d’acide hya­lu­ro­nique (Emer­vel Classic* du La­bo­ra­toire Gal­der­ma) en re­gard de la tête du deuxième mé­ta­tarse dans l’épais­seur du cous­si­net an­té­rieur, au-des­sus de la voûte plan­taire. “Il se crée une forme de ma­te­las sous le pied qui rend les sti­let­tos beau­coup plus confor­tables à por­ter car il ré­par­tit le poids du corps plus har­mo­nieu­se­ment.” \ Le prix : 350 €. www.es­sayagh.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.